Après une pause forcée par la COVID-19 et le report de quatre de leurs matchs, les joueurs des Hurricanes de la Caroline sont prêts à reprendre le collier, jeudi, contre le Lightning de Tampa Bay.

Publié le 27 janv. 2021
Aaron Beard Associated Press

Pour les hommes de Rod Brind’Amour, il s’agira d’une deuxième tentative de lancer leur saison. Toutefois, l’entraîneur-chef des Hurricanes sera privé de quelques éléments importants et se soucie de la condition physique de ses joueurs à la suite de cette trêve inattendue.

« Il faut réagir. C’est tout », a déclaré Brind’Amour.

« Le pot d’excuses est rempli. Il n’y a plus de place, personne ne s’en préoccupe, et nous devons trouver les solutions. C’est l’approche que nous devons avoir. »

Les Hurricanes n’ont pas joué depuis leur victoire à Nashville, le 18 janvier. Des soucis liés à la COVID-19 ont forcé le report du match revanche, le lendemain, et de trois parties à domicile, deux face aux Panthers de la Floride et celle prévue mardi face au Lightning.

Au total, les noms de six joueurs des Hurricanes ont été placés sur la liste de non-disponibilité liée à la COVID-19.

Le premier nom qui y a été inscrit a été celui du capitaine Jordan Staal, le 15 janvier. Il en a été retiré mardi et a pris part à la première séance d’entraînement complète de l’équipe, ce même jour, après qu’elle eut été limitée à des séances par petits groupes la veille lors de la réouverture du complexe d’entraînement.

« Il n’y avait que trois matchs de joués dans la saison et nous ne faisions que commencer à trouver notre rythme », a relaté le défenseur Brady Skjei après la séance d’entraînement de mercredi.

« Les gars étaient excités à l’idée de recommencer, et c’était la chose la plus importante. Nous ne pouvions pas attendre de retourner sur la patinoire.

Les noms de quatre joueurs qui avaient été placés sur la liste de non-disponibilité le jour du report du match contre Nashville s’y trouvaient toujours mardi. Il s’agit des ailiers Teuvo Teravainen, Jordan Martinook et Warren Foegele, et du défenseur Jaccob Slavin. Le nom de l’attaquant Jesper Fast y avait été ajouté samedi.

Staal a dit avoir ressenti des frissons et combattu une toux à la suite de son résultat positif.

« Pendant un certain temps, je me suis senti comme un lépreux », a déclaré Staal, à titre de premier joueur de l’équipe à subir un test positif.

La LNH a déclaré que l’équipe avait respecté les directives de santé et de sécurité avant les reports de matchs. La ligue a aussi précisé que la liste de non-disponibilité englobe une série de facteurs incluant un test positif et l’isolement ou la quarantaine liée à la recherche de contacts.

Brind’Amour a fait remarquer qu’il manquait encore tellement de joueurs que les choses ne semblaient pas encore normales lors de la reprise des entraînements.

Pendant la pause forcée, a précisé Brind’Amour, l’équipe a passé du temps à réviser les trois premiers matchs et à garder les joueurs prêts mentalement.

« Toute la semaine, la pire crainte a été de se demander s’il allait y avoir d’autres gars », a déclaré Brind’Amour.

« Chaque jour, on se demandait “OK, qu’est-ce qui se passe ?”. On souhaite que ce soit derrière nous. »