Un bel enthousiasme règne au New Jersey en ce début de saison. Les Devils et leur nouvel entraîneur Lindy Ruff n’ont pas subi la défaite en temps règlementaire à leurs trois premiers matchs.

Publié le 20 janv. 2021
Mathias Brunet
Mathias Brunet La Presse

Pour un petit club en reconstruction exclu des séries éliminatoires sept fois lors des huit dernières saisons, et parmi les cinq pires clubs de la LNH trois fois en quatre ans, tout rayon de soleil, aussi petit soit-il, est accepté avec joie.

Les Devils ont perdu leur premier match en tirs de barrage aux mains des Bruins, les ont battus en prolongation lors de la rencontre suivante, puis vaincu mardi leurs grands rivaux, les Rangers de New York, 4-3.

Ils ont réussi l’exploit sans deux de leurs joueurs les plus prometteurs, Nico Hischier, premier choix au total en 2017, blessé, et Alexander Holtz, septième choix au total en 2020, toujours en Europe.

Cet enfièvrement est d’abord provoqué par l’éclosion du jeune centre Jack Hughes, premier choix au total en 2019. Après une première saison modeste de seulement 21 points en 61 matchs à 18 ans l’an dernier, Hughes a amassé six points à ses trois premières parties, dont trois contre les Rangers.

Kappo Kakko, deuxième choix au total derrière Hughes en 2019, a été blanchi lors de ce match, et devra vivre avec les comparaisons à chaque rencontre moins productive que Hughes. Mais on n’a pas été dur à son endroit dans les médias de New York mercredi matin.

Par ailleurs, Alexis Lafrenière, qui jouait au sein d’un trio avec Ryan Strome et Artemi Panarin, n’a pas encore de point en trois matchs, mais il faudra lui laisser le temps de s’acclimater à la LNH.

Un autre jeune choix de première ronde des Devils, Ty Smith, 17e au total en 2018, a un impact. Il est devenu mercredi le premier défenseur recrue de l’histoire à obtenir au moins un point dans chacun de ses trois premiers matchs. Smith, un défenseur de petite taille, a fait la pluie et le beau temps ces dernières années à Spokane dans la Ligue junior de l’Ouest avec 201 points à ses 172 derniers matchs.

Après une saison difficile à sa première année au New Jersey, P.K. Subban semble retrouver l’élan des beaux jours. Il joue en moyenne presque 27 minutes par match depuis le début de la saison, un sommet chez les Devils.

Et il y a, bien sûr, le gardien Mackenzie Blackwood, 24 ans, plus occupé que prévu avec la retraite prématurée de Corey Crawford, mais néanmoins brillant avec une moyenne de 1,90 et un taux d’arrêts de .948.

PHOTO BRUCE BENNETT, USA TODAY SPORTS

P.K. Subban et le gardien Mackenzie Blackwood célèbrent après la victoire des Devils contre les Rangers, mardi soir.

L’ancien DG des Devils, Ray Shero, peut toujours se dire qu’il a été congédié trop tôt (il a perdu son poste le 16 janvier 2020). Il n’a pas complètement tort. Plusieurs jeunes joueurs de l’équipe ont été repêchés sous son ère, dont Blackwood et Smith. On se garde une petite gêne pour Hughes et Hischier puisqu’ils sont le produit de saisons misérables des Devils.

Shero a aussi acquis Subban sans rien donner d’extraordinaire en retour, et aussi Kyle Palmieri en 2015, sans première transaction après son embauche.

Mais il a aussi gaspillé plusieurs choix au repêchage afin d’accélérer la réinitialisation et ainsi créé de faux espoirs au New Jersey.

Et il y a aussi eu de graves erreurs au plan du repêchage, comme Pavel Zacha au 6e rang avant Zach Werenski, Ivan Provorov, Mikko Rantanen et Mathew Barzal en 2015, Michael McLeod au 12e rang devant Charlie McAvoy et Jakob Chychrun ou Hischier au 1er rang devant Miro Heiskanen, Cale Makar et Elias Pettersson. On peut se tromper à répétition avec des 25e choix au total, mais pas avec des joueurs repêchés parmi les 10 ou 12 premiers.

Parmi ses bons coups, l’acquisition de Taylor Hall en retour d’Adam Larsson. Hall a donné quelques bonnes saisons aux Devils et rapporté un choix de première ronde (Dawson Mercer) et quelques espoirs lorsque Shero l’a échangé aux Coyotes de l'Arizona en décembre avant son congédiement.

Son successeur, Tom Fitzgerald, a accéléré la phase de réinitialisation. Il a obtenu des choix de première, deuxième, troisième et cinquième rondes pour ses vétérans Blake Coleman, Sami Vatanen, Andy Greene et Wayne Simmonds.

Il a profité d’équipes coincées par le plafond salarial pour ajouter de la profondeur. Le défenseur Ryan Murray et l’attaquant Andreas Johnsson ne lui ont presque rien coûté. Johnsson a été cloué au banc en troisième période mardi, mais Murray a un impact important. Il joue plus de 22 minutes par match au sein du premier duo avec Subban. Seuls Subban et Damon Severson ont été utilisés davantage depuis le début de la saison.

Il faudra éviter les raccourcis au New Jersey. Accueillir chaque victoire avec joie, mais laisser les jeunes se développer parmi les vétérans et attendre l’arrivée des Holtz, Mercer, Mukhamadulin, Foote, Bahl, Tyce Thompson et compagnie.

À lire

1- À quand le retour du hockey mineur au Québec ? Alexandre Pratt fait le point.

2- Donald Trump a finalement quitté la Maison-Blanche. Philippe Cantin fait le bilan de l’impact de l’ancien président américain sur le monde du sport.

3- Dick Pound, un monument dans le monde du sport olympique, s’est entretenu plus d’une heure avec Simon Drouin. À ne pas manquer !