Gros week-end pour Tom Fitzgerald. Le DG par intérim des Devils du New Jersey a profité de la folie du marché pour renflouer sa banque d’espoirs et de choix.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

Dans un premier temps, il a obtenu un choix de deuxième ronde pour le défenseur de 37 ans Andy Greene, dont le temps d’utilisation diminuait d’année en année, malgré un certain retour en forme cette saison.

PHOTO ADAM HUNGER, ASSOCIATED PRESS

Andy Greene

Ce choix, obtenu des Islanders de New York, pourrait se situer dans la première portion de la deuxième ronde si jamais les Islanders rataient les séries. Greene deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de la saison.

Fitzgerald a ensuite obtenu un choix de première ronde et l’espoir Nolan Foote, repêché en première ronde, pour l’attaquant de 28 ans Blake Coleman. Celui-ci connaît la saison de sa vie avec 21 buts. À ce rythme, il pourrait en marquer 30.

PHOTO BRAD MILLS, USA TODAY SPORTS

Blake Coleman

Mais Coleman a seulement 31 points, et il n’a jamais amassé plus de 36 points en carrière dans la Ligue nationale de hockey. Julien Brisebois et le Lightning ne veulent cependant pas louper leur chance en séries éliminatoires ce printemps et ont payé le gros prix. Coleman a aussi l’avantage d’être sous contrat pour une saison supplémentaire à un salaire fort raisonnable de 1,8 million par saison.

Foote a seulement 19 ans. Il a été repêché au 27e rang de la première ronde en juin 2019. Ce colosse de 6 pieds 4 pouces, fils de l’ancien hockeyeur Adam Foote, a 33 points en 26 matchs avec le Rocket de Kelowna dans la Ligue junior de l’Ouest et a obtenu cinq points en sept matchs au Championnat mondial junior. C’est un espoir intéressant, mais le Lightning n’a pas l’habitude de céder ses meilleurs jeunes joueurs.

PHOTO RYAN REMIORZ, LA PRESSE CANADIENNE

Nolan Foote

Contrairement à son prédécesseur Ray Shero, Fitzgerald opte pour une reconstruction plus agressive, sans raccourcis. « Mon plan, si je conserve mon poste, consiste à construire avec nos deux jeunes joueurs de centre Jack Hughes et Nico Hischier en les entourant de joueurs du même âge et en les laissant grandir ensemble », a-t-il confié aux journalistes.

Hughes, 18 ans, et Hischier, 21 ans, sont deux premiers choix au total. Le gardien MacKenzie Blackwood, 23 ans, constitue une autre pièce importante. Malgré les déboires des Devils, il affiche une moyenne de 2,79 et un taux d’arrêts de ,913.

En y ajoutant l’échange de Taylor Hall, les Devils ont désormais trois choix de première ronde en juin : le leur, celui des Coyotes et celui du Lightning (obtenu des Canucks pour J.T. Miller). Ils ont aussi obtenu le jeune défenseur Kevin Bahl et l’attaquant Nick Merkley pour Hall.

Le choix des Devils se situe actuellement au quatrième rang. Ils ont 28,8 % de chances de repêcher dans le top 3. Les Coyotes de l’Arizona pourraient rater les séries. Advenant un tel scénario, les Devils choisiraient entre le 11e et le 15e rang. Le choix des Canucks est au 20e rang.

La vente n’est pas terminée au New Jersey. Le défenseur droitier Sami Vatanen deviendra joueur autonome sans compensation à compter du 1er juillet. Vatanen produit à un rythme de 40 points en une saison. Il vaudra au minimum un choix de deuxième ronde, probablement même de première, compte tenu de la valeur de son ancien coéquipier Andy Greene, très limité offensivement.

PHOTO JEROME MIRON, USA TODAY SPORTS

Sami Vatanen

Un autre éventuel joueur autonome sans compensation, l’attaquant Wayne Simmonds, 23 points en 58 matchs, pourrait rapporter un choix de deuxième ou troisième ronde également. Et si Fitzgerald veut frapper un grand coup, il obtiendra sans l’ombre d’un doute un autre choix de première ronde et un espoir de premier plan pour son premier compteur, Kyle Palmieri, 29 ans, joueur autonome sans compensation à compter de juillet 2021.

Il y a ici matière à réflexion pour le Canadien. Les Devils rateront les séries pour une septième saison en huit ans. Fitzgerald a décidé qu’il ne servait à rien de tenter à vivoter d’année en année en prenant des raccourcis.

Marc Bergevin a évidemment plus de pression. Le Canadien vivote aussi comme les Devils. Mais contrairement à Fitzgerald, qui n’a rien à perdre, le DG du Canadien a des comptes à rendre après huit ans de règne. Il veut gagner dès l’an prochain.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Marc Bergevin

Il serait dommage néanmoins de ne pas profiter d’un marché nettement favorable aux vendeurs. Imaginez un peu la situation avec un nouveau DG, ou encore avec Bergevin en poste, mais libre de procéder à une vraie reconstruction, sans menace de perdre son emploi.

La saison prochaine serait difficile, certes, mais un noyau de jeunes déjà intéressant autour duquel bâtir avec Nick Suzuki, Jesperi Kotkaniemi, Cole Caufield, Alexander Romanov, Cayden Primeau, et aussi l’espoir de voir éclore trois ou quatre très bons joueurs parmi Ryan Poehling, Cale Fleury, Mattias Norlinder, Jordan Harris, Jayden Struble, Jesse Ylonen, Rhett Pitlick ou Cam Hillis.

Le Canadien repêchera dans le top 10 cette année, et possède aussi deux choix de deuxième ronde, vraisemblablement parmi les 10 premiers de cette ronde. Ils ont aussi trois choix de quatrième ronde et deux choix de cinquième.

Dans un contexte de reconstruction libre modérée, l’organisation pourrait sans aucun doute ajouter un choix de première ronde et un solide espoir pour Tomas Tatar, 31e compteur de la LNH avec 53 points, et 20e pour les points à égalité numérique, quatre de moins que Connor McDavid.

PHOTO CHARLES LECLAIRE, USA TODAY SPORTS

Tomas Tatar

Le CH obtiendrait aussi un choix de troisième ronde, peut-être de deuxième, pour Ilya Kovalchuk, dont la production commence à s’atténuer. Kovalchuk a quatre points à ses onze derniers matchs, après en avoir obtenu huit à ses huit premières parties à Montréal.

Les Nate Thompson, Nick Cousins, Dale Weise, Marco Scandella, Brett Kulak pourraient rapporter des choix plus lointains entre la quatrième et la septième ronde.

Dans un contexte de reconstruction totalement libre, semblable à celle des Devils, Montréal écouterait aussi les offres pour Carey Price, Jeff Petry et Shea Weber. La saison suivante serait difficile, mais il y aurait abondance de jeunes, et un véritable espoir de devenir une puissance à long terme.

Mais ça n’arrivera pas. L’organisation veut des résultats l’an prochain. On estime probablement avoir un assez bon noyau de jeunes déjà. Ce qui n’est pas totalement faux.

Mais dans quelle mesure, et dans quel état, Weber sera-t-il capable de contribuer ? Dans quel état d’esprit sera Price, après une autre saison à tourner en rond ?

Qui sera sacrifié après une autre saison décevante, nettement moins encourageante que la précédente ? Marc Bergevin ? Claude Julien ? Et ça ne va pas mieux avec le Rocket de Laval, malgré la présence du dynamique Joël Bouchard.

Il reste sept jours avant la date limite des échanges. Beaucoup de réflexion, et peut-être aussi d’action, en perspective…

À lire

Zdeno Chara a écopé de 5000 $ d'amende pour son double-échec à la gorge à l'endroit de Brendan Gallagher. Claude Julien a écopé d'une amende de 10 000 $ pour ses commentaires à l'endroit des arbitres après le match de samedi. Trouvez l'erreur...