Les Voltigeurs de Drummondville ont suspendu leurs activités après qu’un premier cas de COVID-19 ait été diagnostiqué parmi les joueurs.

La Presse Canadienne

Les autorités de la LHJMQ se sont assurées de rappeler le protocole à suivre en de telles situations aux Voltigeurs, dont les joueurs et le personnel hockey devront maintenant être isolés et testés.

Par ailleurs, l’équipe a été mise en lien avec la Direction de la santé publique du Centre-du-Québec.

L’organisme gouvernemental évaluera la nature des contacts entre les joueurs et le personnel. Tous les résultats de l’enquête seront partagés avec l’équipe ainsi que la LHJMQ.

Ce nouveau cas fait suite à une série d’évènements liés à la COVID-19 depuis le début d’octobre. Le 8, la ligue a d’abord annoncé une éclosion de 18 cas chez l’Armada de Blainville-Boisbriand.

La situation sanitaire prévalant au Québec a ensuite forcé la suspension des activités de six équipes de la province, qui étaient situées en zone rouge, ce qui a mené à la suspension complète du calendrier pour les 12 équipes de la province le 14 octobre dernier.

Pour leur part, les Wildcats de Moncton ont annoncé qu’ils avaient reçu le feu vert pour reprendre l’action vendredi, alors que le gouvernement du Nouveau-Brunswick a réduit ses restrictions. Les cinq autres équipes de la section Maritimes n’ont jamais interrompu leurs activités.