(Toronto) Joe Thornton a discuté en long et en large du prochain, et vraisemblablement dernier, chapitre de son illustre carrière dans la LNH.

Joshua Clipperton
La Presse Canadienne

Le vétéran âgé de 41 ans a questionné ses ex-coéquipiers Patrick Marleau et Joe Pavelski, leur demandant de réfléchir et d’analyser leur décision respective de quitter les Sharks de San Jose.

Un entretien téléphonique s’est cependant avéré déterminant dans sa décision de s’entendre avec les Maple Leafs de Toronto à titre de joueur autonome – celui avec Joe Montana.

Le quadruple champion du Super Bowl et membre du Temple de la renommée du football a vécu l’expérience de quitter la baie de San Francisco, à la suite d’une transaction qui l’a fait passer des 49ers aux Chiefs de Kansas City en 1993.

« Cette conversation a été significative, a reconnu Thornton dimanche en visioconférence avec les membres des médias. J’ai eu l’opportunité de discuter avec des personnes très intéressantes, mais c’est lui (Montana) qui m’a offert les meilleurs conseils. »

Thornton a ratifié un contrat d’une saison au salaire minimum de 700 000 $ US vendredi, rejoignant ainsi une kyrielle de vétérans qui ont pris la même décision que lui de se joindre à la formation torontoise, dont l’ailier Wayne Simmonds et les défenseurs T. J. Brodie et Zach Bogosian. Les Leafs espèrent ainsi que ces vétérans permettront au noyau de jeunes joueurs de l’organisation d’éclore et d’atteindre son plein potentiel.

« Ç’a probablement été la décision professionnelle la plus difficile de ma carrière, a convenu Thornton à propos de son départ des Sharks après 15 saisons. Mais je crois sincèrement que les Leafs, avec leur formation, avec leurs acquisitions pendant la saison morte, sont prêts à gagner.

« Je suis prêt à gagner », a-t-il ajouté.

Le directeur général des Leafs Kyle Dubas s’attend à ce que Thornton ait un impact sur ses coéquipiers sur la patinoire et dans le vestiaire, et qu’il agisse à titre de mentor pour Auston Matthews, Mitch Marner et William Nylander, en plus d’épauler le travail du capitaine John Tavares.

Thornton, qui a failli s’entendre avec les Maple Leafs en 2017 lorsqu’ils ont acquis Marleau, a marqué sept buts et amassé 24 mentions d’assistance en 70 matchs pendant la saison 2019-20 avant que le calendrier régulier soit interrompu à cause de la pandémie de coronavirus.

En 22 saisons dans la LNH avec les Bruins de Boston et les Sharks, Thornton a enfilé 420 buts et récolté 1089 mentions d’aide en 1636 rencontres. Il a aussi obtenu 31 buts et 102 passes en 179 rencontres éliminatoires.

« Son talent, qui lui a permis de devenir l’un des meilleurs joueurs de sa génération et qui lui permet d’être encore aujourd’hui productif et efficace, complétera bien le groupe en place, a expliqué Dubas. Son attitude et sa philosophie seront essentiels dans le vestiaire, surtout alors que nous tentons de faire progresser ce groupe. Ç’a été un ajout très important (pendant la saison morte), et c’est là-dessus que nous voulions mettre l’emphase. »

Les Leafs viennent de connaître une saison en dents de scie, au cours de laquelle Sheldon Keefe a remplacé Mike Babcock à titre d’entraîneur-chef en novembre. Ils faisaient partie du tableau des séries éliminatoires lors de l’interruption de la saison en mars à cause de la pandémie, mais ont été éliminés en série de qualifications dans l’Association Est par les Blue Jackets de Columbus lors de la relance des activités de la LNH l’été dernier.