(Ottawa) Selon Pierre Dorion, c’est à l’entraîneur-chef D. J. Smith de trouver la manière de tirer le maximum de l’attaquant Evgenii Dadonov.

La Presse Canadienne

Toutefois, le directeur général des Sénateurs d’Ottawa sait qu’il existe une facette du jeu où le talentueux russe pourra afficher tout son talent.

« Nous savons qu’il jouera sur notre première unité d’avantage numérique, parce qu’il a déjà prouvé qu’il peut se tirer d’affaire », a indiqué Dorion dans une visioconférence, jeudi, après que l’équipe eut annoncé qu’elle avait accordé à Dadonov un contrat de trois ans, d’une valeur globale de 15 millions US.

« Nous savons tous où s’est classé notre avantage numérique l’an dernier », a ajouté Dorion.

L’avantage numérique des Sénateurs a été limité à une production de 14,2 % l’an dernier, la pire dans la LNH. En 2019-2020, Dadonov a marqué 11 buts lors de supériorités numériques avec les Panthers de la Floride, un sommet personnel en carrière.

Âgé de 31 ans, Dadonov a aussi démontré qu’il est capable de marquer à cinq contre cinq. Il a trouvé le fond du filet à 25 reprises en 69 parties avec les Panthers l’an dernier. Il a aussi ajouté 22 mentions d’aide, pour un total de 47 points.

Né à Chelyabinsk, l’attaquant russe a marqué au moins 25 buts lors de chacune des trois dernières saisons, soit depuis son retour dans la LNH après un séjour dans la Ligue continentale de hockey (KHL).

« Il était certainement parmi les joueurs disponibles que nous avions ciblés à l’ouverture du marché des joueurs autonomes », a noté Dorion.

« C’est un joueur qui peut marquer, qui possède un bon tir et qui prend de bonnes décisions en attaque. »

Le directeur général s’attend à voir Dadonov jouer un rôle de meneur dans le jeune vestiaire des Sénateurs.

« C’est un joueur plutôt discret, mais il s’entraîne fort et il donne l’exemple », a expliqué Dorion.

Dadonov s’amène avec une équipe qui tentera d’offrir de meilleures performances que l’an dernier. Lorsque les activités de la LNH ont été suspendues en mars, les Sénateurs se trouvaient au 30e rang, soit en avant-dernière position au classement général.

Le visage de l’équipe sera différent lorsque les activités de la ligue reprendront. En plus de Dadonov, le gardien Matt Murray, les défenseurs Erik Gudbranson et Josh Brown, l’ailier Logan Shaw porteront le nouveau chandail des Sénateurs en 2020-2021.

Les trois choix de première ronde de l’équipe au dernier repêchage, Tim Stuetzle, Jake Sanderson et Ridly Greig, font aussi partie de cette liste.

Repêché en troisième ronde — 71e au total — par les Panthers en 2007, Dadonov a partagé son temps entre la LNH et la Ligue américaine (LAH) lors de ses trois premières saisons en Amérique du Nord.

Il a été échangé aux Hurricanes de la Caroline lors de la saison 2011-2012, mais l’équipe l’a immédiatement cédé à son club-école de la LAH, les Checkers de Charlotte.

L’attaquant a choisi de retourner en Russie à la fin de son contrat. Dans la KHL, il a disputé deux saisons avec le HC Donbass et trois avec le SKA de Saint-Pétersbourg. Il a récolté 30 buts et 30 mentions d’aide en 53 matchs lors de sa dernière saison à Saint-Pétersbourg.

Dadonov a signé un contrat avec les Panthers à l’ouverture du marché des joueurs autonomes en 2017. Cette entente d’une valeur de 12 millions le liait pour trois saisons avec la formation floridienne.

Il a obtenu 202 points — 91 buts et 111 mentions d’aide — et 42 minutes de pénalité en 281 parties en carrière dans la LNH.

Sur la scène internationale, Dadonov a aussi porté les couleurs de la Russie à de nombreuses reprises. Il a notamment aidé son pays à remporter l’or au Championnat du monde en 2014.

Par ailleurs, Dorion a confirmé jeudi que Stuetzle, le troisième choix au total lors du dernier repêchage, a été opéré à un bras après s’être blessé en Allemagne. Il devrait être de retour sur la glace avec son équipe de Mannheim d’ici six à huit semaines.