Le Canadien de Montréal a annoncé ce mercredi soir que Gallagher avait accepté une prolongation de contrat de six ans qui lui rapportera 39 millions, à un salaire moyen de 6,5 millions par saison.

Simon-Olivier Lorange Simon-Olivier Lorange
La Presse

L’entente entrera en vigueur au début de la saison 2021-2022 et sera valide jusqu’en 2027. Gallagher, 28 ans, devient non seulement l’attaquant le mieux payé de son club, mais il a en outre conclu le pacte le plus lucratif signé par un attaquant dans l’histoire du Tricolore.

Pas plus tard que mardi, l’agent de Brendan Gallagher affirmait que les négociations entre son client et le Canadien étaient au point mort. Qu’il ait dit vrai ou non, son coup d’éclat a visiblement fait accélérer le processus.

L’aile droite montréalaise semble ainsi assurée pour longtemps après que Josh Anderson eut signé un contrat de sept ans la semaine dernière et que Tyler Toffoli se fut entendu avec l’équipe pour quatre ans lundi dernier.

Lointain choix de 5e ronde en 2010 (147e au total), Gallagher s’est rapidement révélé comme un incontournable chez le Canadien. Sa combativité et sa pugnacité, inversement proportionnelles à sa grandeur (5 pi 9 po), lui ont valu une réputation de peste à travers toute la LNH. Meilleur marqueur du Canadien en 2017-2018 avec 54 points, il revendique à ce jour deux saisons de plus de 30 buts et deux autres de plus de 20 buts. Au moment de l’arrêt des activités dans la LNH la saison dernière, il en avait déjà inscrit 22 en seulement 59 matchs, une production annualisée de 31 buts sur un calendrier de 82 rencontres.

Au cours des récentes séries éliminatoires, il n'a récolte que 4 points, dont 1 but, en 10 matchs.

En huit saisons dans la LNH, toutes passées avec le Canadien, Gallagher a inscrit 334 points (173 buts et 161 passes) en 547 matchs de saison régulière. Avec 173 buts à son actif en carrière, Gallagher se trouve maintenant en 17e position chez tous les ailiers de l’histoire de la franchise, et 30e rang au total.

En s’entendant à long terme avec Gallagher, le directeur général Marc Bergevin règle déjà son dossier le plus chaud de la saison 2020-2021. Le natif d’Edmonton s’apprêtait en effet à devenir joueur autonome sans compensation au terme de la prochaine campagne. Il est le deuxième membre de l’équipe, après Jeff Petry, à accepter immédiatement une prolongation de contrat valide à compter de 2021.

– Avec La Presse Canadienne