Frédérick Gaudreau n’a pas passé la journée collée sur son téléphone, vendredi, alors que s’ouvrait le marché des joueurs autonomes de la Ligue nationale. Il sait trop bien que le marché s’intéresse d’abord aux vedettes et qu’il devra probablement être patient.

michel tassé
LA VOIX DE L’EST

Gaudreau est joueur autonome sans restriction, lui qui a passé les six dernières saisons dans l’organisation des Predators de Nashville. Une association qui semble terminée, si on se fie au fait que l’équipe du Tennessee n’a même pas pris la peine d’inviter le Bromontois au mini-camp d’entraînement qui a précédé la reprise des activités de la LNH au cours de l’été.

> Lisez la suite sur le site du quotidien La Voix de l’Est