(Edmonton) À un moment donné, à la télé, on a vu des images de la Coupe Stanley, qui était en train de s’installer dans la place et de prendre ses aises. Les Stars de Dallas, de toute évidence, n’ont pas aimé ça.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Ils n’ont pas aimé ça, tellement qu’un vieillard de 35 ans, Corey Perry, est allé réussir le but de la victoire en deuxième période de prolongation, pour permettre aux Stars de gagner le match 3-2, et ainsi permettre la présentation d’un match numéro 6 qui aura lieu lundi soir.

Perry, il faut bien le préciser, en était à son neuvième tir de la soirée, un sommet parmi les joueurs des deux équipes samedi soir dans la bulle d’Edmonton.

« C’est la finale, et pour nous il n’y a pas de lendemain […] Notre jeu d’ensemble a été très bon, a noté ce fier vétéran. Tout ce qu’on veut, vraiment, c’est batailler. J’ai marqué le but gagnant, mais ça aurait pu être n’importe qui dans cette équipe… »

À l’heure qu’il est, les joueurs du Lightning devraient probablement être en train de célébrer. Qui, avant le début de ce match samedi soir, aurait voulu miser sur les chances des Stars ?

PHOTO PERRY NELSON, USA TODAY SPORTS

Corey Perry a marqué le but de la victoire en deuxième période de prolongation, pour permettre aux Stars de gagner le match 3-2 face au Lightning, samedi.

En plus, un défenseur, Andrej Sekera, blessé, a raté la deuxième période en entier avant de revenir plus tard, ce qui a forcé les autres à en faire un peu plus. Mais la défense des Stars a tenu le coup, on ne sait trop comment, même si MM. Klingberg, Heiskanen et Lindell ont tous eu à disputer plus de 35 minutes de jeu dans ce match qui ne voulait plus finir.

Sentant sans doute l’urgence d’en finir, les gars du Lightning ont tout de même tiré à 41 reprises sur le gardien Anton Khudobin. Ça n’a pas été suffisant, mais cela n’a pas semblé affecter la confiance de l’entraîneur Jon Cooper pour la suite des choses.

« On a bien joué, assez bien pour gagner ce match, a fait savoir le coach du Lightning. On a eu nos chances. Si on continue à jouer de cette façon, je pense que nos chances de victoire seront très bonnes. »

Ce qui ne veut pas dire que ce sera facile. Les Stars, après avoir gaffé au chapitre de la discipline vendredi soir, se sont bien replacés cette fois-ci, en écopant d’une seule punition pendant tout le match.

PHOTO JASON FRANSON, LA PRESSE CANADIENNE

Le gardien Anton Khudobin a reçu 41 tirs, samedi.

Non, les Stars ne sont assurément pas aussi talentueux que leurs adversaires, mais ils sont toujours là.

C’est déjà ça.

« On ne veut pas sortir de la bulle », a résumé l’attaquant Tyler Seguin, qui a récolté trois passes samedi soir.

Quelque chose nous dit que les gars du Lightning feraient bien de conclure ça lundi soir. Parce que s’ils ne le font pas, parce que s’ils offrent une occasion de plus aux Stars, leur déception pourrait s’avérer encore plus vive que la déception vécue il y a un an.