Comme on pouvait s’y attendre, le Canadien s’est entendu sur les modalités d’un nouveau contrat avec Joel Edmundson, défenseur gaucher acquis par Marc Bergevin samedi en retour d’un choix de cinquième tour en 2020.

Simon-Olivier Lorange
Simon-Olivier Lorange La Presse

Le Manitobain a paraphé une entente de quatre ans qui le lie au Tricolore jusqu’à la fin de la campagne 2023-2024. Il empochera 3,5 millions par saison (14 millions au total), une somme annuelle identique à celle que l’équipe verse à Ben Chiarot, défenseur dont le style robuste est semblable au sien.

Edmundson, 27 ans, ne testera donc pas le marché des joueurs autonomes, lui qui aurait pu devenir libre comme l’air et se joindre à l’équipe de son choix le 9 octobre prochain. Il trouvera une nouvelle stabilité à Montréal, après avoir écoulé deux contrats d’un an chacun qui lui ont rapporté respectivement 3 et 3,1 millions.

Celui qui a remporté la Coupe Stanley avec les Blues de St. Louis en 2019 consolidera le flanc gauche de la défense montréalaise. Il obtiendra en principe un poste régulier dès le prochain camp d’entraînement. En plus de Chiarot et lui, Brett Kulak, Victor Mete et la recrue Alexander Romanov se disputeront la place restante à gauche.

Défenseur d’abord reconnu pour son travail défensif, il vient tout de même de connaître la meilleure récolte offensive de sa carrière avec 20 points en 68 matchs. En carrière, il totalise 72 points en 337 matchs disputés avec les Blues de St. Louis et les Hurricanes de la Caroline.

À 6 pi 4 pi et 215 lb, il devient le plus grand défenseur chez le Canadien, à égalité avec Shea Weber, et le troisième en matière de poids, derrière Weber (230) et Chiarot (225).