(Edmonton) Lou Lamoriello, des Islanders de New York, a remporté le trophée Jim Gregory, remis au directeur général de l’année dans la LNH.

Publié le 12 sept. 2020
Stephen Whyno Associated Press

La ligue en a fait l’annonce samedi soir. Lamoriello a devancé au scrutin Julien BriseBois, du Lightning de Tampa Bay, et Jim Nill, des Stars de Dallas.

Joe Sakic, de l’Avalanche du Colorado, et Kelly McCrimmon, des Golden Knights de Vegas, ont terminé au quatrième et au cinquième rang. Le vote a été effectué auprès des directeurs généraux, des dirigeants de la ligue et des membres des médias.

Les Islanders de Lamoriello se retrouvent actuellement en finale de l’Association Est grâce à quelques signatures pendant l’ouverture du marché des joueurs autonomes et grâce à quelques transactions avant la date butoir.

Âgé de 77 ans, Lamoriello a fait signer un contrat aux joueurs autonomes Semyon Varlamov et Derick Brassard et il a acquis le joueur de centre Jean-Gabriel Pageau et le défenseur Andy Greene par l’entremise d’une transaction.

« Nous avons eu de bons résultats de la part de nos joueurs pendant les séries, a dit Lamoriello. Vous n’avez qu’à regarder les feuilles de statistiques de haut en bas pour constater le nombre de joueurs différents qui ont contribué à nos victoires. C’est de cette façon que vous gagnez. »

Varlamov montre un dossier de 10-5, une moyenne de buts alloués de 2,26 et un pourcentage d’arrêts de ,913 en 16 départs en séries. Pageau, qui a ensuite signé une prolongation de contrat de six ans, pointe au cinquième rang des meilleurs buteurs des séries grâce à huit filets.

Greene, que Lamoriello a sélectionné au repêchage alors qu’il était directeur général des Devils du New Jersey, est devenu un défenseur régulier des Islanders à la suite de la perte de Johnny Boychuk. Brassard a récolté huit points en 15 matchs.

« Ils ont complètement rempli nos attentes et probablement plus, a dit Lamoriello à propos de Greene et Pageau. Ils sont arrivés dans notre organisation comme s’ils en faisaient partie depuis longtemps. »

Ils ont fait tout ce que nous espérions qu’ils fassent et probablement plus

Lamoriello a gagné pour une première fois cet honneur, qui est remis depuis 2010. Cette saison, le trophée a été renommé en l’honneur de Gregory, qui a lui-même été directeur général pendant plusieurs années et qui est décédé en octobre.

Les Islanders ont atteint la finale de l’Est pour une première fois depuis 1993. S’ils parviennent à gagner la coupe Stanley, il s’agira du quatrième titre de Lamoriello, qui a soulevé le plus important trophée de la LNH à trois reprises avec les Devils.

« Nous devons simplement continuer à faire ce que nous faisons. Nous devons nous concentrer sur un match à la fois et chacun de nos joueurs a compris quel est son rôle », a ajouté Lamoriello.