(Vancouver) Le directeur général des Canucks de Vancouver, Jim Benning, a une longue liste de tâches à accomplir pendant la saison morte et une de ses plus difficiles sera de trouver une façon de conserver les services du gardien Jacob Markstrom.

Gemma Karstens-Smith La Presse Canadienne

Le Suédois de 30 ans pourrait devenir joueur autonome sans compensation à la suite d’une saison au cours de laquelle les Canucks ont présenté une fiche de 36-27-6 avant l’interruption des activités de la LNH en raison de la pandémie de COVID-19.

Quand la LNH a relancé ses activités, Markstrom et ses coéquipiers ont vaincu le Wild du Minnesota lors de la ronde de qualification et ils ont ensuite éliminé les Blues de St. Louis, les champions en titre de la coupe Stanley. Les Canucks se sont inclinés en sept parties face aux Golden Knights de Vegas lors du tour suivant.

« Jacob est une personne importante au sein de notre groupe parce qu’il est un leader et il a été le joueur le plus utile de notre équipe pendant la saison, a déclaré Benning, mardi, ajoutant qu’il avait parlé à l’agent de Markstrom la veille. Nous allons tenter de ficeler un contrat qui a du sens pour nous et qui rend Jacob et son agent heureux de le signer. Nous voulons qu’il revienne et nous commencerons à travailler là-dessus cette semaine. »

Markstrom était en voie de connaître la meilleure campagne de sa carrière avant l’interruption des activités. Il a montré un dossier de 23-16-4 avec un pourcentage d’arrêts de ,918 cette saison.

Les spéculations entourant son avenir à Vancouver se sont toutefois accentuées quand il s’est blessé à l’aine à mi-chemin dans la série contre les Golden Knights.

Le gardien substitut, Thatcher Demko, a pris le relais pour les trois derniers matchs. Il a stoppé 128 des 130 dirigés vers lui pendant cette séquence, permettant aux Canucks de gagner deux parties et de forcer un septième affrontement.

PHOTO PERRY NELSON, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Thatcher Demko

« Thatcher a été excellent pendant les trois matchs. Il a donné à notre équipe une chance de gagner chaque match, même le dernier. Il a réalisé plusieurs arrêts spectaculaires », a mentionné le directeur général des Canucks.

Idéalement, Benning voudrait conserver les services des deux gardiens pour la prochaine saison.

« Avec le calendrier de voyagement pendant la saison, je crois que nous avons besoin de deux bons gardiens », a-t-il insisté.

Il pourrait cependant être dispendieux de garder Markstrom et Demko dans la formation, alors que la masse salariale n’augmentera pas la saison prochaine. Benning devra jongler avec les contrats pour garder son tandem intact.

Il doit aussi penser à l’avenir de certains joueurs des Canucks dont le contrat vient à échéance, dont celui de l’ailier Tyler Toffoli et du défenseur Chris Tanev.

D’autres facteurs viennent compliquer la situation, dont le repêchage d’expansion du Kraken de Seattle, la nécessité de garder de l’argent pour payer les jeunes vedettes Elias Pettersson et Quinn Hughes et le fait que les Canucks ne détiennent aucun choix de première ou de deuxième ronde lors du repêchage de 2020.

Benning a affirmé qu’il allait rencontrer les entraîneurs, le personnel de gestion et les propriétaires des Canucks dans les prochains jours afin de repasser au peigne fin la saison et d’établir un plan pour les prochaines années.

Pour l’instant, les Canucks se remettent encore de leur parcours éliminatoire. Il s’agissait de la première présence en séries de l’équipe en cinq ans.

La défaite au septième match contre les Golden Knights est encore fraîche dans la mémoire et encore frustrante, a avoué l’entraîneur-chef Travis Green, mardi.

Green estime également qu’il s’agit une « expérience inestimable » pour cette équipe remplie de jeunes joueurs talentueux.

« C’est une chose de jouer trois ou quatre parties éliminatoires, mais c’en est une autre d’avoir joué autant comme nous l’avons fait, a-t-il fait valoir. Nous avons compris l’importance et la valeur de la difficulté à gagner à différents niveaux. »