La controverse des gardiens est-elle relancée chez les Golden Knights de Vegas ?

Mathias Brunet
Mathias Brunet La Presse

Après une victoire convaincante aux dépens des Canucks de Vancouver lors du premier match de la série, les Knights ont perdu de façon nette par la marque de 5-2, mardi soir.

Les quatre buts accordés par le nouveau gardien numéro un des Golden Knights, Robin Lehner, n’ont sans doute pas déplu aux fans de Marc-André Fleury.

L’entraîneur-chef des Golden Knights, Peter DeBoer, est resté de glace en vidéoconférence mercredi après-midi lorsqu’un collègue a abordé le sujet au début de son point de presse.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Peter DeBoer

« On a un plan avec nos gardiens, mais on ne le dévoilera pas. Mais rien n’a changé pour moi, les deux vont jouer. »

Rien n’indique pour autant que Fleury doive s’attendre à remplacer Lehner jeudi.

Obtenu en février en retour d’un choix de cinquième tour, Lehner a volé le poste de gardien numéro un à Fleury en séries éliminatoires.

Fleury, 35 ans, a disputé un match durant le tour préliminaire contre les Blues de St. Louis, où il a accordé quatre buts, et le troisième match de la série de premier tour contre les Blackhawks de Chicago, première de deux rencontres en 24 heures. Lehner a disputé les huit autres matchs.

Les prochaines rencontres auront lieu jeudi et samedi, mais Vegas et Vancouver disputeront deux matchs en 24 heures lundi et mardi si une sixième rencontre est nécessaire. DeBoer faisait-il référence à cette séquence la semaine prochaine ?

La décision de reléguer Fleury, qui est la vedette des Knights depuis leur naissance, à un rôle secondaire fait beaucoup jaser.

L’agent de Fleury, Allan Walsh, a semé la controverse la semaine dernière avec un tweet ravageur où l’on voit Fleury en uniforme avec une épée qui lui transperce le dos. Le nom de l’entraîneur Peter DeBoer y est inscrit.

« C’est uniquement du tapage, a affirmé DeBoer mercredi. Ce genre de truc n’entre pas dans notre vestiaire et ne trouble pas nos plans. »

Fallait-il s’insurger pour autant contre la décision de DeBoer, embauché en janvier après le congédiement de Gerard Gallant, d’accorder sa confiance à Lehner ?

Le directeur général des Golden Knights, Kelly McCrimmon, n’a pas acquis un second gardien numéro un par hasard. Fleury connaissait une saison inférieure à ses propres standards avant l’interruption des activités. Il avait un bon ratio victoires/défaites, mais affichait sa pire moyenne de buts accordés (2,77) et son pire taux d’arrêts (,905) depuis la deuxième saison de sa carrière, à Pittsburgh, en 2006-2007.

En trois matchs après son arrivée à Vegas, Lehner, 29 ans, finaliste au trophée Vézina en 2019, a accordé seulement cinq buts et remporté ses trois matchs. En huit matchs de séries, il affiche une moyenne de 2,34 et un taux d’arrêts de ,909.

Lehner sera joueur autonome sans compensation à la fin de l’année. Il reste à Fleury deux années de contrat à un salaire annuel de 7 millions.

Malgré toute l’affection des Québécois pour Fleury, on peut difficilement en vouloir à Lehner pour les quatre buts accordés mardi. La défense des Golden Knights a été atroce devant les jeunes loups de Vancouver.

PHOTO JASON FRANSON, LA PRESSE CANADIENNE

Alexander Edler (23), Alec Martinez (23) et Robin Lehner (90)

Sur le premier but, Elias Pettersson a servi une passe parfaite à Tyler Toffoli, laissé complètement seul par Alec Martinez devant le but. Sur le second, Bo Horvat était seul dans l’enclave en supériorité numérique.

Pettersson a marqué le troisième but en transperçant la défense adverse avec une facilité déconcertante. Sur le quatrième, Horvat et Boeser étaient seuls devant Lehner, alors que les cinq joueurs de Vegas se trouvaient à proximité… de la ligne bleue. Les défenseurs Nate Schmidt et Brayden McNabb en feront des cauchemars, de même que Nicolas Roy, qui a relâché sa surveillance devant le filet.

« Nous étions un peu en retard, un peu lents, un peu mous, a confié DeBoer en vidéoconférence après la rencontre. On reçoit ce qu’on mérite dans cette ligue la plupart des soirs où on joue de cette façon. Nous savions pourtant ce qui nous attendait dans ce deuxième match, mais nous n’étions pas prêts. »

Les Golden Knights savent ce qu’ils doivent améliorer dans le troisième match.

« Il y a un match au premier tour contre Chicago où nous avions vraiment bien joué, mais Corey Crawford a volé le match, a déclaré DeBoer mercredi. La deuxième rencontre face à Vancouver était différente. Je n’ai pas été satisfait de notre attention aux détails, de notre respect du plan de match en première période. Nous avons réglé certains problèmes en deuxième période, mais ça n’a pas suffi. Nous devons être meilleurs en couverture défensive. »

Il ne fallait pas compter les jeunes Canucks pour battus après leur défaite de 5-0 lors du premier match. La suite s’annonce intéressante.