(Sherbrooke) Jocelyn Thibault avait prévu le coup. Il y a longtemps. Peu importe le contexte, ou la situation, il avait choisi de quitter son poste de directeur général du Phœnix il y a plus d’un an déjà. S’il assure n’avoir aucun plan dans l’immédiat, hormis deux voyages de pêche, l’ancien gardien de la LNH veut malgré tout demeurer dans le monde du hockey, à moyen terme.

Sébastien Lajoie LA TRIBUNE

C’est un peu à la surprise générale que le Phœnix a annoncé le départ de Jocelyn Thibault de son poste de DG de l’équipe, mercredi.

Après tout, Sherbrooke venait de connaître sa meilleure saison depuis sa renaissance en 2012 et seule la pandémie de COVID-19 a mis un terme à ses prétentions légitimes au titre de meilleure équipe au pays. Et à l’aube d’une autre saison où le Phœnix devrait logiquement faire encore partie des équipes favorites, il est plutôt surprenant de voir l’architecte quitter son poste.

>>> Lisez la suite sur le site du quotidien La Tribune