La saison des Devils du New Jersey était prometteuse. il y avait le retour au jeu d’un joueur par excellence jusque-là blessé, une mégatransaction pour l’obtention d’un lauréat du trophée Norris et l’arrivée dans l’équipe d’un premier choix au repêchage.

Tom Canavan
Associated Press

Mais tout est allé de travers.

Il y a d’abord eu le début de saison atroce qui a mené au congédiement de l’entraîneur-chef John Hynes. Taylor Hall, le joueur par excellence de la LNH en 2018, a été échangé quelques semaines plus tard. Le directeur général Ray Shero a été limogé en janvier, puis le premier choix au repêchage Jack Hughes a connu une saison recrue en deçà des attentes.

PHOTO D’ARCHIVES RYAN REMIORZ, PRESSE CANADIENNE

Taylor Hall, le joueur par excellence de la LNH en 2018, a été échangé aux Coyotes de l’Arizona.

Le manque de profondeur en attaque a aussi fait très mal, tout comme l’absence d’hommes forts en défensive pour nettoyer le devant du filet. Il n’est donc pas étonnant que les Devils aient manqué les séries éliminatoires pour la septième fois en huit ans, même si la saison a été interrompue en mars à cause de la pandémie du coronavirus.

Dès le départ, la chaîne a débarqué et des changements se sont imposés.

Tom Fitzgerald, directeur général par intérim des Devils

« Puis, enfin, l’équipe commençait à trouver ses repères en fin de campagne. Mais c’était trop tard. Donc, on en est là. On pourrait parler longtemps du pourquoi de ce résultat. Mais je ne crois pas que ce soit nécessaire. Je crois qu’il faudra miser sur nos forces à l’avenir et identifier les éléments positifs sur lesquels bâtir la saison prochaine. »

Un bon coup : l’embauche d’Alain Nasreddine

Parmi eux se trouve l’embauche d’Alain Nasreddine, qui est devenu entraîneur-chef par intérim le 3 décembre. Après avoir compilé une fiche de 0-4-1 au début de son règne, les Devils ont présenté un dossier de 19-12-7 entre la mi-décembre.

PHOTO ED MULHOLLAND, USA TODAY SPORTS

L’entraîneur Alain Nasreddine croit fermement que les Devils pourront participer aux séries éliminatoires la saison prochaine.

Ils ont perdu leur dernier match, le 10 mars 5-2 contre les Penguins de Pittsburgh. S’ils avaient gagné ce match, ils auraient fait partie des 24 équipes qui doivent reprendre leurs activités le mois prochain dans la LNH.

Nasreddine croit fermement que les Devils pourront participer aux séries éliminatoires la saison prochaine.

Mais il faudra se retrousser les manches. Nico Hischier et Hughes – les récents premiers choix de l’équipe – doivent s’améliorer. Le gardien Mackenzie Blackwood doit bâtir sur ses récentes performances et des joueurs tels que Kyle Palmieri, Damon Severson, Jesper Bratt et Nikita Gusev doivent poursuivre leur progression.

La prochaine étape, pour l’un des clubs les plus jeunes du circuit Bettman, consiste à répondre aux attentes.

« Nous avons parlé de l’avenir, de ce à quoi il pourrait ressembler, mais à un certain moment il faut répondre, sauter sur la patinoire, démontrer que nous sommes un bon club, et éventuellement un très bon club, a évoqué le gardien Cory Schneider. Nous n’y sommes malheureusement toujours pas parvenus, et c’est ça le défi. C’est la prochaine étape dans la progression des gars. Voulez-vous être seulement un joueur qui se contente de jouer au hockey, ou voulez-vous être un gars qui carbure aux séries éliminatoires et aux grands moments ? »

Seul le temps le dira. Et l’enfer est parfois pavé de bonnes intentions.