(Pittsburgh) La saison en montagnes russes de Jake Guentzel pourrait connaître un autre revirement : une participation aux séries éliminatoires.

Will Graves
Associated Press

L’attaquant étoile des Penguins de Pittsburgh a rejoint quelques coéquipiers sur la patinoire dans le cadre de la phase 2 du programme de relance de la LNH et il s’attend à être prêt pour la série de qualification contre le Canadien de Montréal, si les activités reprennent cet été.

La saison de Guentzel semblait terminée lorsqu’il a chuté lourdement contre la rampe le 30 décembre après avoir inscrit son 20e but. Sur la séquence, Guentzel a aussi amassé un 200e point en carrière dans la LNH, mais il est tombé à la renverse après avoir mis le patin sur le bâton du défenseur des Sénateurs d’Ottawa Thomas Chabot.

Guentzel, qui est âgé de 25 ans, a dû être opéré le lendemain et sa physiothérapie devait le garder à l’écart du jeu jusqu’à tard en avril ou tôt en mai. Guentzel craignait ne pas rejouer avant la saison 2020-21.

Tout ça, c’était avant la pandémie de coronavirus, qui a forcé l’arrêt des activités à la mi-mars et ouvert la porte à un retour de Guentzel cette saison.

« Difficile de dire ce qui aurait pu arriver si la saison n’avait pas été interrompue », a reconnu Guentzel, mercredi.

Dans des conditions normales, Guentzel aurait raté au moins le premier tour des séries, et peut-être le deuxième, si les Penguins l’avaient atteint.

Sa disponibilité soudaine offre une autre arme aux Penguins. Guentzel avait brillé lors du printemps 2017, marquant 13 buts lors de la marche des Penguins vers un deuxième championnat consécutif de la coupe Stanley.

Avec le retour de Guentzel, les Penguins pourraient ressembler à l’équipe qui a vaincu les Predators de Nashville en six matchs en finale il y a trois ans. L’équipe a rapatrié Conor Sheary avant la date limite des échanges. Sheary et Guentzel complétaient le trio de Sidney Crosby lors de la saison 2016-17.

« Nous nous connaissons bien, a dit Guentzel. Si cette occasion se présente à nous, nous espérons retrouver cette cohésion. »

Guentzel est toujours réticent à parler de la nature de la blessure qu’il a subie, se contentant de dire qu’elle était « importante ». Il se dit chanceux que sa tête et son cou n’aient pas été atteints.