Le Canadien sera un jour de retour au Centre Bell, mais il se peut que ce retour tant attendu ait lieu en l’absence de spectateurs

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

C’est du moins l’un des scénarios de retour envisagés par la direction du club, selon ce que le propriétaire Geoff Molson a laissé entendre lors d’une téléconférence, mercredi.

Ainsi, avec un tournoi éliminatoire qui aurait lieu cet été, avec une possible finale de la Coupe Stanley en septembre, le prochain match du Canadien au Centre Bell, pour la saison 2020-2021, pourrait n’être présenté qu’à la fin de la présente année, ou au début de 2021.

Aussi, il pourrait être présenté devant des gradins tout à fait vides.

« Il y a 41 matchs à domicile, et en supposant qu’on commence tard dans l’automne ou tôt dans l’hiver, c’est possible qu’on entreprenne une saison sans partisans, a répondu Geoff Molson. C’est possible aussi qu’on le fasse devant 25 % des gens, ou 40 % ou 30 %. »

On est en train de préparer tous les scénarios, et la grande priorité pour nous, si on a la permission de recevoir les partisans, c’est la sécurité.

Geoff Molson

« On investit beaucoup de temps dans les technologies et les moyens pour maximiser la sécurité de nos partisans quand ils viennent au Centre Bell. Ce sera primordial et on va y arriver, mais je ne sais pas quand. Je serais très surpris si on pouvait jouer devant des salles combles dès le premier match de la saison. »

36 % des revenus

Pour une ligue qui obtient beaucoup de ses revenus des ventes de billets aux guichets, un début de saison 2020-2021 dans des arénas vides pourrait s’avérer cauchemardesque.

En avril, le réseau CNBC, en citant le spécialiste du marketing sportif Marty Conway, avait évalué que les revenus aux guichets représentent environ 36 % des revenus totaux du circuit.

Des matchs devant personne, ou même devant des gradins remplis à 25 %, pourraient changer la donne, et pas pour le mieux.

« Ça changerait la performance financière, mais toutes les équipes sont devant le même défi, et on travaille ensemble pour réussir, a répondu Geoff Molson. C’est sûr qu’un amphithéâtre sans partisans, ou avec 50 % des partisans, ça fait mal au chapitre des revenus. Mais on va trouver des solutions. »

Par ailleurs, le propriétaire du Canadien a confirmé que le centre d’entraînement de l’équipe à Brossard allait être ouvert aux joueurs à partir de jeudi. Il n’y a actuellement que trois membres de l’équipe dans la région montréalaise, soit les attaquants Paul Byron, Jonathan Drouin et Charles Hudon. Ils devraient tous aller patiner à Brossard à compter de lundi.