(Ottawa) La directrice de la santé publique canadienne a indiqué que les propositions des ligues professionnelles, dont celle de la Ligue nationale de hockey, pour reprendre leurs activités sont présentement à l’étude. En attendant, la quarantaine obligatoire de 14 jours pour les gens entrant au pays demeure en vigueur.

La Presse canadienne

La Dre Theresa Tam a déclaré jeudi que la protection des Canadiens demeure l’objectif principal au moment de considérer la reprise des activités suspendues en raison de la pandémie de COVID-19, y compris les sports professionnels.

Les commentaires de la Dre Tam ont été faits deux jours après l’annonce, par la LNH, de ses plans pour reprendre la saison 2019-20, dont des rencontres éliminatoires disputées dans deux pôles.

Pôle canadien : Edmonton, Vancouver ou Toronto

Edmonton, Vancouver et Toronto font partie de la liste des villes en lices, mais le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, a indiqué que ces marchés seraient exclus si la quarantaine obligatoire est maintenue.

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a fait parvenir une lettre au premier ministre Justin Trudeau pour l’aider à trouver une solution afin que les joueurs de la LNH basés à l’extérieur du Canada puissent rejoindre le pays.

Un certain nombre de ces joueurs sont basés aux États-Unis et en Europe.

Les États-Unis ont commencé à permettre la semaine dernière aux athlètes professionnels étrangers d’entrer au pays malgré les restrictions en vigueur sur les déplacements.

La LNH doit prendre une décision concernant les deux pôles retenus d’ici trois à quatre semaines.