Le président de la Fédération internationale de hockey sur glace René Fasel a déclaré que ce n’est qu’une question de temps avant que le comité exécutif soit obligé d’annuler le Championnat du monde de hockey masculin à cause de la pandémie de la COVID-19.

Associated Press

Fasel a discuté avec l’Associated Press peu de temps après que l’IIHF ait annulé les Championnats du monde de la division I groupe A et B, qui devaient se dérouler en Europe vers la fin du mois d’avril.

Le Mondial masculin, qui regroupe 16 pays, doit se dérouler en Suisse à compter du 8 mai. Fasel a cependant déclaré qu’il n’y a « aucune chance que nous puissions y patiner ».

Fasel a ajouté que l’IIHF discute avec le comité organisateur du Mondial de hockey masculin, les partenaires d’affaires et une compagnie d’assurance afin de déterminer quelles obligations contractuelles doivent être respectées, avant d’annoncer l’annulation du tournoi.

Les défis à relever pour l’organisation de ce tournoi sont nombreux, a rappelé Fasel, en citant les directives gouvernementales qui limitent le nombre de spectateurs qui peuvent assister aux matchs et les interdictions de voyager. Ces conditions contribuent à compliquer la tâche des pays qui doivent être représentés dans cette compétition.

De plus, les joueurs sont limités dans leurs entraînements, puisque la plupart des grands circuits de la planète ont suspendu leurs activités pour une période indéterminée ou carrément annulé leur saison.

Lundi, la LNH a indiqué qu’elle attendra 45 jours avant de prendre une décision quant au moment où les équipes pourront potentiellement reprendre leurs activités régulières.