(Buffalo) Le retour en santé des attaquants du Canadien fera des victimes collatérales, c’était évident. Et Jesperi Kotkaniemi pourrait en faire partie.

Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

L’attaquant de 19 ans est resté avec les réservistes après l’entraînement de jeudi matin, en vue du match de Buffalo. Il pourrait donc sauter son tour pour ce duel.

Kotkaniemi accompagnait Jordan Weal, Cale Fleury et le blessé Jonathan Drouin sur la patinoire pour des exercices supplémentaires.

S’il est laissé de côté, ce serait une première pour lui cette saison quand il est en santé. Le Finlandais, troisième choix au total en 2018, a raté 15 matchs cette saison, mais toujours en raison de blessures.

L’an dernier, Kotkaniemi avait été laissé de côté à trois reprises en fin de saison, quand il était en santé.

En 14 matchs depuis son retour au jeu, Kotkaniemi compte 3 buts et aucune passe, avec un différentiel de -5.

Claude Julien n’a rien voulu confirmer au sujet de sa formation, si ce n’est que le retour de Brendan Gallagher. Du reste, il a prétexté que le virus qui court dans le vestiaire - Julien dit avoir été lui-même happé mercredi soir ! - rendait sa formation trop incertaine.

« Ça se promène dans l’équipe, c’est le temps de l’année. Il y en a qui sont malades. Certains peut-être moins que d’autres. Il y a des précautions à prendre », a dit l’entraîneur-chef.

Max Domi et Artturi Lehkonen, absents des deux derniers entraînements, devraient toutefois être à leur poste, puisqu’ils se sont entraînés avec leurs coéquipiers. Domi nous a confirmé sa présence.

Julien a aussi laissé entendre que ses trios ressembleraient à ce qu’on a vu à l’entraînement mercredi. Rappelons que les deux premières unités étaient composées de Tomas Tatar, Phillip Danault et Gallagher d’un côté, et Ilya Kovalchuk, Nick Suzuki et Joel Armia de l’autre.

Tout porte à croire que Max Domi piloterait donc la troisième unité en compagnie d’Artturi Lehkonen, avec Ryan Poehling ou Nick Cousins comme autre ailier.

Gallagher à sa place

Malgré les succès de Kovalchuk au sein du trio de Danault, Gallagher retrouvera donc son poste aux côtés du numéro 24.

Kovalchuk a inscrit huit points en neuf matchs depuis son arrivée à Montréal, et une bonne partie de ces points a été engrangée à la droite de Danault.

Mais l’unité de Tatar, Danault et Gallagher fait partie des meubles chez le CH depuis l’an dernier. Pour Claude Julien, il n’y avait donc aucun doute possible.

PHOTO ROSS D. FRANKLIN, ASSOCIATED PRESS

Brendan Gallagher, Phillip Danault et Tomas Tatar

« Gallagher a toujours bien joué avec eux et ça fait plusieurs années. Il faut quand même lui donner l’avantage sur ça ! Ce que j’aime de Kovalchuk, c’est que peu importe où il joue, il a apporté quelque chose à l’équipe. C’est un vétéran qui s’ajuste bien. Ça nous donne de la profondeur, ce n’est pas négatif, c’est positif. »

En défense, Julien a laissé entendre que Marco Scandella représentait un cas incertain, mais le Montréalais s’est entretenu avec les médias après l’entraînement et avait tout l’air d’un gars qui chaussera les patins en soirée. S’il le fait, il disputera donc un premier match contre ses anciens coéquipiers depuis que les Sabres l’ont échangé au CH au début du mois.

À la recherche de la victoire

Carter Hutton défendra le filet des Sabres. Avec la blessure à Linus Ullmark, qui ratera au moins trois semaines d’action, Hutton aura donc l’occasion de faire ce qu’il n’a pas fait depuis un bout de temps : gagner un match.

Le gardien de 29 ans est en effet sans victoire depuis le 22 octobre dernier. Sa fiche depuis : 0-7-4, moyenne de 4,22, efficacité de ,867.

PHOTO JEFFREY T. BARNES, ASSOCIATED PRESS

Carter Hutton

« Évidemment, c’est une séquence difficile, a reconnu l’ancien habitué de la division Centrale. Je pense avoir connu un bon début de saison. J’ai moins joué dernièrement, car Linus jouait très bien. Sa blessure est un coup dur, mais c’est notre sport. Je suis là depuis assez longtemps, je sais que ce genre de chose survient et les occasions arrivent parfois drôlement. »

Ce sera seulement un quatrième départ pour Hutton depuis le 1er décembre. Comme le Canadien, les Sabres ont eux aussi été incapables de bien partager le travail entre leurs deux gardiens dernièrement.

Du reste, Ralph Krueger a refusé d’en dire plus sur sa formation. L’équipe demandera à 12 attaquants et 7 défenseurs de participer à la période d’échauffement, et un de ces 19 braves sera retranché. Une formation à 11 attaquants et 7 défenseurs, comme lors du dernier match, n’est donc pas exclue.

Une chose est sûre, cependant : Jeff Skinner et Jack Eichel, le duo hyper-productif de l’an dernier, demeureront séparés. Eichel devrait piloter une unité en compagnie de Zemgus Girgensons et Sam Reinhart, tandis que Skinner devrait être employé à la gauche de Marcus Johansson et Michael Frolik. Une question d’équilibre, a fait valoir Krueger.

Cet équilibre fait toutefois en sorte que Skinner est limité à 11 buts et 8 passes en 40 matchs cette saison. Rappelons qu’il écoule la première année d’un contrat de 8 ans et 72 millions de dollars.