Marc Bergevin croyait avoir déniché le gardien idéal en Keith Kinkaid pour alléger la charge de travail de Carey Price cette saison. Deux mois après le début de la campagne, le directeur général du Canadien de Montréal est de retour à la case départ.

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse canadienne

Le Tricolore a soumis le nom de Kinkaid au ballottage, lundi. Il a aussi annoncé que le défenseur Victor Mete s’absentera pour une période d’au moins deux semaines en raison d’une blessure à une cheville.

En six sorties cette saison, dont cinq départs, Kinkaid a compilé un dossier de 1-1-3 avec une moyenne de 4,24 et un taux d’efficacité de ,875.

Kinkaid avait signé un contrat d’une saison et 1,75 million US, le 1er juillet dernier, en tant que joueur autonome.

« S’il n’est pas réclamé au ballottage, il aura l’occasion de jouer plus souvent à Laval, a indiqué l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Il doit retrouver son synchronisme, son jeu. Ce que nous avons vu de lui, c’était bon, mais pas assez bon pour l’instant. Nous avons besoin d’un gardien à point. Ce n’était pas le cas présentement.

« Nous allons lui offrir la chance de jouer plus souvent pour voir s’il peut retrouver sa confiance. »

Charlie Lindgren ou Cayden Primeau sera donc rappelé du Rocket de Laval en fin d’après-midi pour seconder Carey Price.

Lindgren a 18 matchs d’expérience dans la LNH, lui qui affiche un dossier de 8-8-2 avec une moyenne de 2,89 et un taux d’efficacité de ,912 avec le Canadien. En 12 sorties cette saison avec le Rocket, il présente une fiche de 5-5-2 avec une moyenne de 2,71 et une efficacité de ,893.

Primeau, qui est âgé de 20 ans, en est à sa première campagne dans le hockey professionnel. En 12 matchs avec le Rocket, il affiche un dossier de 7-4-1 avec une moyenne de 2,58 et un taux d’efficacité de ,910.

D’une certaine manière, Kinkaid a payé pour les insuccès de l’ensemble de l’équipe, qui a perdu ses huit derniers matchs. Kinkaid avait pourtant récolté deux des trois points du Tricolore au cours de cette séquence.

« Depuis que je suis ici, quand nous ne répondons pas aux attentes, il se produit un changement, a noté l’attaquant Brendan Gallagher. C’est la réalité de la LNH et du marché de Montréal. Si les joueurs veulent rester ensemble, conserver le même groupe, c’est à eux d’obtenir les résultats.

« (Kinkaid), c’est un bon coéquipier. J’espère que nous allons le revoir ici. Mais c’est la réalité du hockey. »

En ce qui concerne Mete, il s’est blessé pendant la deuxième période du match de samedi, face aux Flyers de Philadelphie. Il rejoint les attaquants Jonathan Drouin et Paul Byron à l’infirmerie.

PHOTO JEAN-YVES AHERN, USA TODAY SPORTS

Victor Mete a subi une blessure à une cheville.

En 26 rencontres cette saison, Mete a récolté trois buts et cinq aides.

« Les blessures font partie du hockey, a rappelé le défenseur Jeff Petry. Nous faisions face à de l’adversité avec nos attaquants, maintenant c’est avec un défenseur. »

Par ailleurs, le centre Phillip Danault n’a pas participé à l’entraînement sur glace, lundi, profitant plutôt d’une journée de traitements. Julien a toutefois confirmé que Danault sera de la formation mardi, face aux Islanders de New York.