P.K. Subban est bien au fait des rumeurs d’échange le concernant.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

«Rien ne pourrait m’inciter à jouer ailleurs, mais si on regarde les faits, je suis le plus haut salarié de cette équipe et ça vient avec des responsabilités, a-t-il confié lors de sa dernière sortie auprès des journalistes, hier, au lendemain de l’élimination des Predators de Nashville.

Ennuyé par une blessure au dos, par une prise de poids importante au cours de sa convalescence – il en a fait lui-même l’admission -, Subban a connu une saison et des séries éliminatoires inférieures aux attentes. Surtout compte tenu de son salaire annuel de neuf millions.

«Comme tout le monde, je dois porter la responsabilité de la défaite en première ronde, nous n’avons pas rempli nos objectifs, a-t-il poursuivi. J’espère faire partie de la solution. Je veux rester et faire partie de l’avenir de cette équipe, mais je suis prêt à comprendre que cette organisation souhaite mettre la meilleure équipe sur la glace en septembre.»

Subban, 29 ans, bientôt 30, a obtenu 31 points en 63 matchs, sa pire production en carrière. Il ne montrait pas sa mobilité habituelle en séries contre les Stars de Dallas, malgré un temps d’utilisation de 25:29, seulement 24 secondes de moins que le meneur à ce chapitre, Roman Josi.

L’avenir de Subban est sans doute lié à celui de Josi. Celui-ci entamera la saison prochaine la dernière année de son contrat. Il touche en moyenne quatre millions par saison et exigera une importante augmentation salariale. Le salaire de Ryan Ellis passera de 2,5 à 6,5 millions. Le quatrième défenseur, Mattias Ekholm, touche un salaire somme toute raisonnable à 3,75 millions, mais c’est beaucoup d’argent investi en défense.

«Nous avions de bonnes raisons de donner à ce groupe une autre chance de gagner, a déclaré le DG David Poile hier lors de son post mortem, mais notre défaite en première ronde nous a démontré qu’il y avait des choses à corriger. Nous n’avons pas atteint nos objectifs et ceux de nos fans. Il y aura des changements.»

PHOTO JEROME MIRON, USA TODAY SPORTS

Les vedettes offensives des Predators, Ryan Johansen, Filip Forsberg (notre photo) et Kyle Turris ont obtenu seulement deux points chacun en six matchs dans la série contre les Stars.

Subban n’est évidemment pas le seul à blâmer pour les insuccès des Predators. Rocco Grimaldi, 26 ans, un joueur ballotté entre la LNH et la Ligue américaine depuis le début de sa carrière, a été le meilleur attaquant en séries avec trois points. Les vedettes offensives du club, Ryan Johansen, Filip Forsberg et Kyle Turris ont obtenu seulement deux points chacun en six matchs. Viktor Arvidsson a été blanchi.

Subban, même diminué, a obtenu trois points, mais il a aussi commis des maladresses en défense. Son entraîneur Peter Laviolette lui a d’ailleurs envoyé quelques pointes indirectes lors de ses courtes interventions à la télé.

David Poile n’a pas hésité à échanger Shea Weber lorsque celui-ci montrait des signes de ralentissement, après sa série particulièrement difficile contre les Sharks en 2016.

Voyons s’il utilisera la même stratégie avec Subban, le cadet de Weber par trois ans et demi.

L’arrivée en fin de saison du jeune défenseur droitier Dante Fabbro, un choix de première ronde en 2016, pourrait permettre à Poile d’échanger Subban, s’il parvient à obtenir un élément offensif intéressant en retour.

Un été rempli de rebondissements attend les Predators.

À LIRE

Guillaume Lefrançois a raison de revenir sur l'arbitrage, dans son texte d'analyse sur le dernier match de la série entre les Hurricanes et les Capitals, hier soir. Mais il ne manque pas non plus au préalable de vanter les mérites de cette sympathique équipe que celle de la Caroline.