(Dallas) Les Stars de Dallas ont marqué quatre buts sur huit tirs en première période aux dépens de Pekka Rinne et ils ont filé vers une victoire de 5-1, mercredi, égalant ainsi leur série quart de finale de l’Association de l’Ouest contre les Predators de Nashville à deux victoires de chaque côté.

Stephen Hawkins
Associated Press

Roope Hintz, Alexander Radulov, Andrew Cogliano et Mats Zuccarello ont déjoué Rinne lors des premières 13 : 45 de jeu. Les buts de Hintz, Radulov et Zuccarello ont été marqués en avantage numérique.

« Notre désavantage numérique était solide depuis quelques mois et vous ne voulez jamais vous en faire planter trois comme ça, a dit le centre des Predators Nick Bonino. Ils ont réussi de beaux jeux. Ils ont décoché de bons tirs. Ce sont des choses qui arrivent. »

Rinne a commencé les 87 derniers matchs de séries des Predators et il avait réalisé 40 arrêts lors du troisième match.

« Je ne crois pas que l’on puisse blâmer’Peks’sur les trois premiers buts. Il était fantastique jusque-là, a dit l’entraîneur-chef des Predators, Peter Laviolette. C’est difficile de le pointer du doigt quand vous regardez les circonstances dans lesquelles nous étions sur chacun des buts. »

Hintz a ajouté un deuxième but en deuxième période. John Klingberg a accumulé trois aides et Esa Lindell, deux. Ben Bishop a stoppé 34 lancers devant le filet des Stars, lui qui a donc rebondi après avoir mal paru sur deux buts lors de la troisième partie.

« C’était bien de voir les gars faire du bon travail devant moi et nous donner l’avance dans les 15 premières minutes. Ils ont rendu mon travail un peu plus facile, a raconté Bishop. Je crois que tout le monde, du premier au dernier, a disputé un excellent match. Tout le monde a fait le nécessaire pour l’emporter. »

Roman Josi a inscrit l’unique but des Predators en troisième période. Juuse Saros a stoppé 20 tirs en relève à Rinne.

Le match no 5 sera présenté samedi, à Nashville.

Les Stars avaient profité d’un seul de leurs 13 avantages numériques lors des trois premières rencontres de la série et ils ont été 3-en-4 en première période du quatrième match. C’était la première fois que l’équipe marquait trois buts en avantage numérique dans une même période lors d’un match de séries depuis son arrivée à Dallas en 1993-94.

De plus, les Stars avaient marqué seulement 39 buts en première période lors de l’ensemble de la saison régulière — et aucun lors des trois premiers matchs de la série.

« Nous avons joué avec l’énergie du désespoir dès le début du match, a dit Klingberg. Nous sommes sortis sur la patinoire et avons immédiatement donné le ton. »

Les Predators n’avaient jamais accordé trois buts en avantage numérique lors de la même période cette saison, ou encore fait face à un déficit de quatre buts après 20 minutes de jeu.