Le Canadien a finalement conclu une seule transaction - mineure - aujourd'hui, en cette date limite dans la Ligue nationale. En point de presse en fin d'après-midi, Marc Bergevin a indiqué que le prix à payer pour les joueurs d'élite était tout simplement prohibitif.

Guillaume Lefrançois LA PRESSE

« Les mêmes joueurs étaient demandés et ce ne sont pas des noms que l'on a considérés », a expliqué Bergevin, rencontré au Prudential Center.

« Il y a certaines choses qu'on a regardées », a admis Bergevin, mais il n'était tout simplement pas prêt à donner les espoirs exigés. Alexander Romanov et Ryan Poehling lui ont été demandés, dit-il. Même Jesperi Kotkaniemi ! « Il fallait que je me pince pour voir si c'était le bon nom que j'avais compris », a expliqué le directeur général du Canadien.

« Notre groupe a dépassé les attentes de beaucoup de monde. C'est un groupe qui croit en lui, on n'a pas de raison de ne pas continuer dans la même direction pour participer aux séries », a-t-il ajouté.

Au sujet de Jordan Weal, sa seule acquisition du jour, Bergevin n'est pas allé dans les détails. « Ça nous donne de la profondeur, c'est un centre droitier. Ça donne un outil au coach pour envoyer un droitier aux mises en jeu. »

L'échange n'est pas d'un coup d'éclat, mais le directeur général du Tricolore a dit qu'il ne peut pas vraiment avoir le beau rôle lors du jour marquant la date limite des échanges.

« Que je bouge ou pas, je suis critiqué d'une façon ou d'une autre », a dit le directeur général du Canadien.

Questionné à propos d'un joueur comme Matt Duchene, passé la semaine dernière des Sénateurs aux Blue Jackets, Bergevin a dit que pour ce type de joueur, le prix à payer était un nom comme Jesperi Kotkaniemi - ce qui mettait fin tout de suite aux pourparlers, a-t-il commenté.

Au niveau d'un gardien réserviste, Bergevin a dit qu'Antti Niemi a eu des soirées difficiles, mais que dans l'ensemble, l'équipe est satisfaite de son rendement.

« J'aime l'énergie positive qu'il y a dans l'équipe, a dit Bergevin. Je suis confiant qu'on peut atteindre les séries avec le groupe actuel. »

- Avec La Presse canadienne