Pour ce deuxième match en deux soirs, contre les Flyers de Philadelphie, Claude Julien fera confiance à Antti Niemi pour défendre le filet du Canadien au Centre Bell.

Mis à jour le 19 janv. 2019
JEAN-FRANÇOIS TREMBLAY LA PRESSE

Cette décision se base en grande partie sur les récentes performances du gardien finlandais. Julien était beaucoup plus hésitant à faire appel à ses services en novembre ou en décembre, quand la moyenne de Niemi oscillait autour de 4,00.

Mais depuis sa victoire contre les Stars de Dallas le soir du réveillon, les choses ont changé. Si bien que Niemi a maintenant gagné ses trois derniers matchs, dont le plus récent, avec panache, après 52 arrêts. Ainsi, quand est venu le temps de reposer Carey Price, la décision s'est imposée d'elle-même.

« C'est normal si un gardien ne joue pas son meilleur hockey (de moins l'utiliser), a dit l'entraîneur. En même temps, un entraîneur doit s'assurer de bien gérer les présences de ses gardiens. Si on regarde les statistiques des équipes qui ont le moins de buts accordés, ce sont des équipes dont les gardiens partagent le travail. C'est important d'avoir deux bons gardiens. On en a un qui joue du bon hockey en ce moment, ça lui donne la chance de continuer à bien jouer et ça donne la chance à l'autre gardien de ne pas être surutilisé. »

Autre changement à la formation : Charles Hudon prendra la place de Matthew Peca sur le trio composé de Jesperi Kotkaniemi et Artturi Lehkonen. Rappelons que Paul Byron en est au deuxième de ses trois matchs de suspension pour un coup à la tête de MacKenzie Weegar des Panthers de la Floride.

« La compétition interne nous a aidés. Ça nous aide aussi d'être en santé. On peut avoir de la compétition interne car on est en santé. Je touche du bois. Nous avons été chanceux. C'est pour cette raison que certains jouent moins qu'ils l'espéraient. C'est la nature du sport. Quand tu reçois l'appel, tu dois être prêt. »