Ce n'est pas dans ses habitudes, mais Claude Julien a profité de sa tribune d'après-match pour critiquer le travail des arbitres.

Mis à jour le 8 janv. 2019
Richard Labbé LA PRESSE

L'entraîneur-chef du Canadien n'a surtout pas aimé la pénalité imposée à Mike Reilly pour obstruction à l'endroit du gardien Devan Dubnyk, lors de la troisième période, et il n'a pas non plus aimé que Max Domi se retrouve au banc des pénalités en fin de troisième à la suite d'un accrochage avec Greg Pateryn.

«Il venait de recevoir un coup de coude sur le jeu, j'aurais fait la même chose à sa place, a répondu le coach du Canadien. On dirait qu'à la maison, on ne reçoit pas le bénéfice du doute. On aurait dû obtenir une attaque à cinq quand Pateryn a fait ça.»