Les trois parties impliquées dans le conflit de l'important projet de divertissements au centre-ville comprenant un amphithéâtre pour les Sénateurs d'Ottawa auront recours à la médiation pour tenter de résoudre leurs différends.

Mis à jour le 4 janv. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

En déposant son mémoire en défense contre le propriétaire des Sénateurs Eugene Melnyk, le président de GBA Development et Project Management, Graham Bird, a demandé aux trois parties (dont le fondateur John Ruddy, du Trinity Development Group) d'accepter la médiation dans le dossier des plaines LeBreton.

La médiation avec les membres de RendezVous LeBreton aura lieu devant la Commission de la capitale nationale avant la date limite du 19 janvier avec l'objectif que le groupe parvienne à un accord. Si on ne parvient pas à un accord à ce moment-là, la société d'État - qui gère les terrains des plaines LeBreton - a déclaré qu'elle examinerait d'autres options.

Les Sénateurs jouent actuellement au Centre Canadian Tire en banlieue de Kanata.

«IllumiNation LeBreton est un projet trop important pour échouer et mérite d'être sauvé, a affirmé Bird dans un communiqué. Nous espérons que les parties pourront saisir cette occasion pour faire avancer le projet.»

La compagnie Capital Sports Management Inc., de Melnyk, a intenté une poursuite de 700 millions contre Ruddy et Bird en novembre. Ruddy - également membre du groupe propriétaire du Rouge et Noir d'Ottawa de la LCF, du Fury d'Ottawa de la United Soccer League et des 67's d'Ottawa - a déposé une demande reconventionnelle d'un milliard le mois dernier.

Le juge Warren Winkler a été invité à participer à la médiation.

«GBA a travaillé avec diligence et en toute bonne foi pendant plus de cinq ans pour que les meilleurs au monde se manifestent et que le réaménagement des plaines LeBreton devienne une réalité, en tant que partenariat réellement collaboratif, a mentionné Bird.

«Nous croyons que ce rêve est toujours vivant dans l'esprit et la volonté de ces partenaires et qu'il existe un moyen d'avancer, une solution collective à travers nos défis.»