Carey Price va mieux. Le gardien a repris l'entraînement avec ses coéquipiers ce matin et il devrait être en uniforme demain. L'équipe a d'ailleurs annoncé en après-midi le renvoi de Michael McNiven, l'auxiliaire de Niemi depuis Noël, à Laval.

Mis à jour le 2 janv. 2019
Guillaume Lefrançois LA PRESSE

Price s'est entraîné avec le reste de l'équipe pour une première fois depuis le 27 décembre dernier, quand il avait quitté la séance prématurément en raison d'une blessure au bas du corps. Il a participé à la grande majorité des répétitions, et a profité d'un exercice de jeu à 3 contre 3 en espace restreint pour effectuer du travail individuel avec Stéphane Waite, l'entraîneur des gardiens.

«Je vais assez bien. C'est bien d'avoir eu du repos et de recommencer à me sentir normal», a déclaré Price après la séance.

Quant à la possibilité de le revoir en action demain contre les Canucks de Vancouver, tout dépendra comment son corps réagira demain matin. «Au pire, il peut toujours être gardien auxiliaire. Pour le moment, je ne suis pas sûr s'il sera notre gardien partant demain», a mentionné l'entraîneur-chef de l'équipe, Claude Julien.

Cela dit, même s'il semblait en pleine forme sur la patinoire, Price n'est pas entièrement guéri. Il a mentionné traîner la blessure «depuis sept semaines» et devra continuer à surveiller la situation.

«On devra gérer ça. C'est un calendrier intense pour tout le monde. Tous les joueurs jouent en dépit de bobos. On doit simplement gérer ça le mieux possible», a dit le numéro 31.

«C'est une blessure qui le dérangeait. Il a pu prendre du temps pour [la guérir] et il se sent beaucoup mieux. Ça ne veut pas dire que c'est parti, mais c'est beaucoup mieux. Il faudra gérer ça en temps et lieu et on verra ce qui arrivera», a ajouté Julien.

Price est visiblement parvenu à faire son travail malgré la blessure. Au cours des sept dernières semaines, il a présenté une fiche de 10-6-1, avec une moyenne de 2,68 et une efficacité de ,912.

La question de la gestion de son énergie va évidemment se poser au cours des prochaines semaines, puisque le Tricolore amorce demain une séquence de huit matchs en 13 jours. Deux séries de deux matchs en 24 heures sont au programme (7-8 et 14-15 janvier). Price a disputé deux séquences du genre en décembre, même si l'équipe avait l'habitude, ces dernières années, de séparer le travail avec le gardien auxiliaire.

Le moment parfait

Price a raté les trois derniers matchs du Tricolore. Antti Niemi les a disputés, et Michael McNiven était son auxiliaire. McNiven était toujours avec l'équipe ce matin, si bien que la séance s'est déroulée à trois gardiens.

Cette absence de trois matchs de Price a coïncidé avec la naissance de sa deuxième fille, Millie. Plusieurs partisans étaient sceptiques quant au moment choisi pour soigner sa blessure.

«Les astres étaient alignés (perfect storm) pour que ça se passe comme ça. Ce n'était pas le plan, mais ça a adonné ainsi.

«On a de l'aide à la maison, mes parents sont là, ma belle-mère aussi. Cette aide est bien appréciée», a ajouté Price.

Shaw absent

Price n'était pas l'unique revenant ce matin ; David Schlemko (haut du corps) est lui aussi de retour. Le défenseur a raté les quatre derniers matchs de son équipe.

Il y avait cependant deux absents: Phillip Danault et Andrew Shaw. L'équipe a annoncé que Danault avait droit à une journée de traitements, mais n'a rien dit sur Shaw, qui a quitté le match de lundi en première période en raison d'une blessure au haut du corps. En conférence de presse, Julien n'avait pas davantage d'informations au sujet de Shaw, qui traîne un lourd historique de commotions cérébrales.

Joel Armia, blessé à un genou depuis deux mois, a pris la place de Shaw au sein du trio de Jesperi Kotkaniemi. Le retour au jeu d'Armia est imminent. Le Finlandais de peu de mots n'a toutefois pas confirmé son retour pour demain.

- - -

Les trios ce matin

Danault-Peca-Gallagher

Byron-Domi-Drouin

Lehkonen-Kotkaniemi-Armia

Deslauriers-Chaput-Agostino (Hudon)