Les choses ne se déroulent pas comme on le prévoyait en Floride.

Mathias Brunet
Mathias Brunet La Presse

Le gardien de 70 millions, Sergei Bobrovsky, a été retiré de la mêlée après une seule période hier. 

En deux matchs et un tiers, il a déjà accordé 11 buts, pour une ronflante moyenne de buts alloués de 4,77 et un taux d’arrêts de ,859. 

PHOTO BRYNN ANDERSON, ASSOCIATED PRESS

Sergei Bobrovsky

Les Panthers ont néanmoins remporté le deuxième de leurs trois premiers matchs, à domicile, 4-3 contre le Lightning. 

Bobrovsky n’est pas mauvais pour autant. On ne peut en dire autant de sa défense. Keith Yandle a amassé 62 points l’an dernier. Mais il n’est pas très fiable défensivement. Idem pour Aaron Ekblad. Le Montréalais Michael Matheson ne joue pas à la hauteur de son contrat à long terme, après un début de carrière prometteur. 

Plusieurs buts de l’adversaire lors des trois premiers matchs ont été marqués de l’embouchure du filet, sur des retours, par des attaquants laissés libres. Bobrovsky a même sauvé les meubles quelques fois avec des arrêts acrobatiques.

Les Panthers ont gagné plusieurs matchs l’an dernier grâce à un formidable taux de succès de 26,8% en supériorité numérique. Mais ils ont aussi terminé au 28e rang au chapitre des buts alloués et les gardiens ne sont pas les seuls à blâmer. 

La même tendance se maintient après trois matchs. Ils ont un taux de succès de 33% en supériorité numérique, mais se classent 30e pour la moyenne de buts accordés par match. On peut bien attirer Bobrovsky en le couvrant d’or, il n’est pas miraculeux.

Joel Quenneville tente d’implanter un nouveau système de jeu défensif pour corriger les mauvaises tendances de l’an dernier. Il faut toujours un certain temps à l’équipe pour s’ajuster au changement. Mais sur la majorité des buts accordés par les Panthers, soit les défenseurs de la Floride ont pêché par nonchalance, soit leur lecture du jeu faisait défaut.

« Il ne faut pas chercher d’excuses, les buts accordés auraient très bien pu être évités, a déclaré Quenneville après la rencontre d’hier. Nous ne pouvons nous permettre de donner de telles occasions. Nous nous sommes tirés dans le pied. Nous n’étions pas prêts à jouer. »

À leur défense, les Panthers avaient des adversaires redoutables dans les pattes. Ils ont fait face au Lightning deux fois pour ouvrir la saison et les Hurricanes connaissent un formidable début de saison. 

Mais pour ajouter l’insulte à l’injure, l’ancien gardien des Panthers, James Reimer, échangé aux Hurricanes cet été pour un autre gardien, Scott Darling, dont le contrat a été vite racheté, a remporté la victoire hier. 

Déjà, les huées ont commencé à retentir au Centre BB&T, devant une foule annoncée de 11 638 spectateurs…

Il y a aussi du positif en Floride. Cette défense ne sera pas exposée à des équipes aussi rapides à chaque soir et l’attaque fonctionne bien. Mike Hoffman, obtenu pour des choix de deuxième, quatrième et cinquième rondes, l’un des bons coups du DG Dale Tallon, a déjà six points, dont trois buts, après trois matchs. Il avait marqué 36 buts l’an dernier.

PHOTO SAM NAVARRO, USA TODAY SPORTS

Mike Hoffman

La nouvelle acquisition Brett Connolly a trois aides, tout comme Jonathan Huberdeau et Aleksander Barkov. On ne peut en dire autant d’Evgenii Dadonov. Il a perdu sa place au sein du premier trio après la période initiale et Quenneville l’a employé avec parcimonie par la suite. Des saisons de 70 points ne vous garantissent pas la tranquillité d’esprit avec un entraîneur exigeant comme Quenneville. 

Quelques observations sur les matchs d’hier…

- Obtenu pour Milan Lucic dans un échange de joueurs sous-performants, James Neal a marqué quatre buts hier soir pour les Oilers. Il en a six après trois matchs, autant que Lucic en 79 rencontres l’an dernier, et un de moins que sa propre production de l’an dernier avec les Flames. Edmonton a remporté ses trois premiers matchs. Lucic, lui, n’a pas de point en trois rencontres.

- Les Sharks de San Jose ont perdu un quatrième match consécutif hier contre les Predators de Nashville. Peter DeBoer y a vu des signes encourageants. C’est plutôt le signe d’un coach qui veut s’assurer de conserver son emploi…

- Le nouvel entraîneur Dallas Eakin semble avoir un impact très positif à Anaheim. Il fait confiance aux jeunes et les Ducks ont remporté leurs trois premiers matchs, après une saison désastreuse l’an dernier. Le gardien John Gibson a accordé seulement trois buts et affiche un formidable taux d’arrêts de ,970. 

À lire

Guillaume Lefrançois dresse un portrait intéressant du nouvel entraîneur des Sabres, Ralph Krueger, un avant-gardiste jusqu'à tout récemment... président du Southampton FC, en Premier League anglaise ! 

À ne pas manquer aussi, le scoop d'Alexandre Pratt sur la volonté de la LHJMQ d'implanter un club en Montérégie.