(Toronto) Auston Matthews dit regretter si des gestes qu’il aurait posés ont pu créer de la distraction dans l’entourage des Maple Leafs de Toronto.

La Presse canadienne

Le joueur de centre vedette a fait une déclaration lors de la séance d’entraînement de son équipe mercredi matin, moins de 24 heures après qu’il eut été révélé qu’il faisait l’objet d’une plainte pour avoir troublé la paix.

L’incident aurait eu lieu en mai, à Scottsdale, en Arizona, ville où Matthews a grandi.

« C’est un sujet, je pense, que personne n’a vraiment envie d’aborder. Malheureusement, c’est la situation dans laquelle nous sommes. Je regrette tout geste qui engendrerait de la distraction au sein de l’équipe ou qui bouleverserait quelque personne que ce soit », a déclaré Matthews, à quelques heures du match contre le Canadien de Montréal, mercredi soir, à l’Aréna Scotiabank.

« Je me fais une fierté de me préparer pour la saison et de représenter les Maple Leafs de Toronto aussi bien que possible. Malheureusement, à cause de la situation, je crains que je ne puisse faire d’autres commentaires », a ajouté Matthews, qui n’a pas répondu aux questions des journalistes.

L’entraîneur-chef Mike Babcock dit avoir été mis au courant de la plainte mardi.

« Vous êtes toujours déçus, a déclaré Babcock. Les Maple Leafs de Toronto se font toujours une fierté de faire les choses de la bonne façon — sur la glace, à l’extérieur de la glace — quand vient le temps de traiter les gens. Et donc, c’est une situation malheureuse. »

Le commissaire adjoint Bill Daly a refusé de commenter lorsque questionné au sujet des allégations.

Un rapport de police, issu du service de police de Scottsdale, mentionne que la plainte a été déposée par une agente de sécurité employée par un immeuble à condos où, dit-elle, Matthews est l’un des résidents. Elle dit qu’elle était assise dans son véhicule, les portes fermées à clef, quand un groupe d’hommes, dont Matthews, auraient tenté d’entrer dans la voiture, le 26 mai.

Elle a dit avoir confronté le groupe, estimant les individus intoxiqués. Matthews serait allé à l’écart et aurait baissé son pantalon, en s’agrippant les fesses. Elle a dit que Matthews a gardé ses sous-vêtements.

Aucune des allégations n’a été prouvée devant un tribunal. Matthews n’a pas été arrêté.

Une conférence préparatoire devait avoir lieu mercredi matin.

Matthews est perçu comme l’un de candidats pour devenir le capitaine de l’équipe. Après deux saisons sans capitaine, les Maple Leafs avaient fait part de leur intention d’en nommer un en vue de 2019-2020.

> Participez gratuitement à notre pool de hockey