L'ancien directeur général des Flyers de Philadelphie, Ron Hextall, a affirmé qu'il a été étonné de son congédiement cette semaine malgré la fiche perdante de l'équipe.

Mis à jour le 30 nov. 2018
ASSOCIATED PRESS

Hextall, un ancien gardien des Flyers, a été congédié lundi après un mandat de quatre saisons et demie.

«Je ne l'ai pas vu venir du tout, a déclaré Hextall, vendredi. J'ai été sous le choc. Oui, j'ai été étonné.»

Les Flyers ont une fiche de 10-12-2 et occupent la dernière place de l'Association de l'Est avec l'entraîneur Dave Hakstol à la barre en vue du match de samedi à Pittsburgh. Le président des Flyers, Paul Holmgren, a expliqué avoir limogé Hextall car il était «devenu évident que nous ne partagions plus la même approche en ce qui concerne la direction que doit prendre l'équipe».

Hextall avait plaidé la patience et essayé de reconstruire les Flyers à partir du repêchage au lieu d'opter pour des solutions à court terme avec des vétérans au salaire élevé. Comme les résultats n'ont pas été assez rapides, Hextall a été pointé du doigt.

«Il y a beaucoup de choses qui ne sont pas allées dans la bonne direction», a reconnu Hextall.

Holmgren a mentionné cette semaine que le prochain directeur général décidera du sort de Hakstol. Holmgren a offert peu de solides explications cette semaine quant aux raisons pour lesquelles il a pris cette décision, mis à part de décrire Hextall à plusieurs reprises comme «inflexible».

Hextall a expliqué avoir adopté une approche en trois étapes pour tenter de faire de l'équipe une sérieuse aspirante aux grands honneurs: assainir la situation financière en rapport avec le plafond salarial mise à mal par son prédécesseur, Holmgren ; permettre aux jeunes espoirs de se développer ; tenter le grand coup par le biais du marché des joueurs autonomes ou d'un échange lorsque les Flyers étaient sur le point d'atteindre leur objectif.

Les Flyers ont subi l'élimination dès la première ronde éliminatoire pendant le mandat de Hextall et ils ne semblent pas en mesure cette saison d'aspirer à gagner leur première coupe Stanley depuis leurs titres consécutifs de 1974-1975.

«Je m'attendais certainement à faire un pas en avant cette année, a affirmé Hextall. Nos jeunes joueurs ont plus de mal à se développer que je ne l'envisageais.»

Hextall a été critiqué pour son refus d'écouter les dépisteurs et les conseillers et accusé d'avoir coupé l'accès aux anciens joueurs de l'équipe. Hextall, un gardien vedette et l'un des joueurs les plus populaires de la concession, voulait imposer son propre système.

Il a reconnu, vendredi, lors d'une rencontre dans un hôtel en face des quartiers généraux de l'équipe dans le New Jersey, qu'il avait eu tort de refuser aux anciens joueurs l'accès au vestiaire lors d'une rencontre des anciens. Mais il a ajouté qu'il était un joueur d'équipe en contact avec ses dépisteurs et autres membres clés du personnel et qu'il a été à quelques reprises près de conclure un échange majeur ou de mettre sous contrat un joueur autonome qui aurait pu aider les Flyers.

«Je peux vous assurer que j'étais agressif, a-t-il confié. Si nous avions eu un geste sensé à poser, à court et à long terme, nous l'aurions fait.»