Après 48 heures tumultueuses, Zack Smith est prêt à prouver qu'il est toujours un atout pour les Sénateurs d'Ottawa.

Mis à jour le 27 sept. 2018
LISA WALLACE LA PRESSE CANADIENNE

Le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion, a déclaré à Smith, mardi matin, qu'il avait été placé au ballottage en raison de ses performances. L'attaquant n'a pas été réclamé et il était de retour sur la glace avec ses coéquipiers, jeudi, affirmant qu'il avait vécu deux journées difficiles.

«Je suis passé par toute la gamme des émotions, a mentionné Smith. D'abord l'incrédulité, puis le déni et la colère. C'était difficile à digérer. Personne ne veut vivre cette situation. Tu remets en doutes ta valeur et ta capacité à jouer au hockey. De venir jouer deux matchs en pré-saison et d'avoir son nom placé au ballottage en raison de ses performances, ç'a été difficile.»

Lors d'une entrevue à la station sportive TSN, jeudi matin, Dorion a dit que c'était probablement la discussion la plus difficile qu'il avait eue avec un joueur.

Smith est le joueur le plus ancien des Sénateurs et il est respecté de ses coéquipiers, qui ont rapidement fait savoir leur mécontentement face à ce mouvement de personnel.

«Je vais être honnête, c'est un coup de pied sous la ceinture pour nous», a affirmé Matt Duchene, mardi, lorsqu'il a appris la nouvelle.

Le soutien de ses coéquipiers et d'autres joueurs de la LNH a permis à Smith de mieux encaisser le choc.

«Être assis à la maison et lire des textos et des messages de la part de joueurs de la ligue, ça m'a noué la gorge un peu. De voir que mes coéquipiers dans le vestiaire m'apprécient, ça m'a rendu très humble, a fait savoir Smith. C'est très plaisant d'avoir le soutien des joueurs et aussi des entraîneurs.»

Smith, à qui il reste trois ans à son contrat à 3,25 millions US par saison, a inscrit cinq buts et 19 points au cours de la dernière campagne. Il a admis qu'il s'agissait de sa pire saison en tant que professionnel.

«Je sais que je dois être meilleur, a-t-il exprimé. À partir de maintenant, c'est à moi d'y voir. Je leur ai dit à la fin de l'année dernière, lors des réunions de fin de saison, que si je revenais l'an prochain, je promettais d'être meilleur. C'est ce que je veux faire. J'ai eu deux jours pour essayer de comprendre. Je suis prêt à aller de l'avant.»

Bien qu'il soit heureux de rester avec les Sénateurs, le fait de ne pas être réclamé au ballottage l'a aussi découragé.

«Ç'a atteint un peu ma fierté, a admis Smith. J'ai passé un peu de temps à m'apitoyer sur mon sort.»

Smith n'aura pas longtemps à attendre pour prouver sa valeur puisqu'il jouera entre Mark Stone et Brady Tkachuk, jeudi soir, lors d'un match préparatoire contre les Blackhawks de Chicago.

L'entraîneur-chef des Sénateurs, Guy Boucher, s'est dit heureux d'avoir Smith à sa disposition, ajoutant que l'attaquant est un atout précieux.

«C'est un attaquant acharné et qui a du caractère, ce que nous manquons dans notre équipe. C'est une denrée un peu rare alors nous voulons simplement qu'il apporte cette rareté et ses talents», a indiqué Boucher.

Boucher a déclaré que Tkachuk, qui joue aussi un style physique, pourrait bénéficier du leadership de Smith.

Après avoir vu les Sénateurs terminer à l'avant-dernier rang du classement de la LNH en 2017-18, Boucher affirme que Smith est loin d'être le seul joueur qui doit élever son jeu d'un cran.

«Comme tout le monde l'année dernière, nous voulons être meilleurs et je m'inclus, a répondu Boucher. Que ce soit moi, "Smitty" ou un autre membre de notre équipe, nous voulons être meilleurs dans ce que nous faisons bien. C'est le message que nous voulons passer.»

> Participez à notre pool de hockey