Le Canadien de Montréal a subi une défaite de 5-3 aux mains des Maple Leafs de Toronto mercredi soir au Centre Bell, mais ce n'est pas tout le monde au sein de l'équipe qui a perdu. L'un des grands gagnants de la soirée aura été Jesperi Kotkaniemi qui semble avoir mérité sa place avec le Tricolore pour le début de la saison.

Michel Lamarche LA PRESSE CANADIENNE

> Le sommaire du match

Face à des adversaires de qualité, Kotkaniemi a récolté une mention d'aide et terminé sa soirée de travail avec un ratio défensif de plus-1. Surtout, il n'a jamais paru intimidé ni impressionné par le renom de ses rivaux.

C'est d'ailleurs lui qui a orchestré le deuxième but du Canadien, celui de Brendan Gallagher au deuxième vingt, après qu'il eut effectué une passe du revers de toute beauté en direction de Victor Mete. Le jeune défenseur a ensuite glissé le disque vers Gallagher qui n'a eu qu'à le pousser dans une cage déserte.

«De la façon qu'il se comporte présentement, ça va quand même être assez difficile de ne pas l'avoir dans notre équipe, a avoué l'entraîneur-chef Claude Julien dès le début de son point de presse.

«C'est sûr que je ne peux pas confirmer, on va certainement avoir une dernière réunion à la fin du camp, mais il se comporte très bien. Il n'a rien à envier à personne après ce soir, parce qu'il a joué un très bon match. Il a été très bon. La rondelle semble coller sur lui. Il est capable de faire de bons jeux, surtout sous pression. Il nous démontre beaucoup de maturité.»

Julien a même eu de la difficulté à trouver une lacune dans le jeu de son jeune centre.

«Il y a des joueurs qui ont beaucoup plus de difficultés que lui dans des situations physiques. Tout ce que je vois, c'est un joueur qui, avec l'expérience et le temps, va devenir meilleur.»

Si Julien a presque dit que Kotkaniemi allait commencer la saison à Montréal, le principal intéressé n'était pas prêt à crier mission accomplie.

«Je pense que je me suis bien tiré d'affaire. Les Maple Leafs avaient plusieurs bons joueurs ce soir. Je pense que je m'en suis bien sorti.»

Kotkaniemi n'a pas été le seul à bien se tirer d'affaire. Ce fut le cas de plusieurs autres joueurs de l'équipe.

Cependant, l'avantage numérique des Leafs a frappé deux fois et les hommes de Mike Babcock ont exploité deux mauvais jeux de Jeff Petry dès la première minute de jeu du troisième vingt pour marquer deux buts en désavantage numérique en 20 secondes, ceux de Mitch Marner et de Kasperi Kapanen.

«C'est de notre faute, a admis Brendan Gallagher. On ne peut pas amorcer une période comme ça. C'est dommage, car les gars ont travaillé fort.»

David Schlemko a bien réussi à réduire l'écart à un seul but 40 secondes après le filet de Kapanen, lors de la même punition, mais le Canadien n'est pas parvenu à ajouter un quatrième but contre Frederik Andersen, qui a fait face à 36 rondelles.

C'est plutôt Patrick Marleau qui a trouvé le fond du filet avec un peu moins de six minutes à jouer au temps réglementaire avec la complicité de Marner, dont c'était la troisième aide du match.

Nazem Kadri et Auston Matthews, tous deux lors de supériorités numériques, ont également déjoué la vigilance de Carey Price, qui a réalisé 21 arrêts.

Matthews, qui est devenu un véritable poison face au Canadien avec huit points (7-1) lors de ses quatre dernières parties de saison régulière, a ajouté une mention d'aide.

Gallagher a mené l'attaque du Canadien avec son deuxième but du calendrier préparatoire en plus d'obtenir une aide sur le filet de Tomas Tatar, inscrit en avantage numérique, tôt au premier vingt. Mete a récolté deux aides.

En congé d'entraînement jeudi, le Canadien complétera son calendrier préparatoire samedi soir en rendant visite aux Sénateurs d'Ottawa au Centre Canadian Tire.