Michael McCarron a dû patienter, mais il obtiendra dans les prochains jours sa nouvelle entente avec le Canadien.

Mis à jour le 28 août 2018
Richard Labbé LA PRESSE

Selon ce que La Presse a pu apprendre, l'attaquant de 23 ans, le seul membre de l'équipe qui est sans contrat en vue de la prochaine saison, va sous peu accepter une nouvelle entente à court terme.

«Ce n'est pas anormal de compléter une telle entente à ce moment-ci de l'année, et nous en sommes à finaliser le dossier», a expliqué son agent, Wade Arnott, en entrevue téléphonique.

McCarron, premier choix du Canadien au repêchage de 2013, se trouve assurément à une sorte de croisée des chemins avec le Canadien. La direction montréalaise, de toute évidence, a encore quelques doutes au sujet du gros attaquant, qui devra une fois de plus prouver ce qu'il est capable de faire au moment de l'ouverture du camp d'entraînement à Brossard, à la mi-septembre.

«Michael est probablement dans une position similaire à celle de la saison dernière, a admis son agent. Il va se présenter au camp d'entraînement sans que quelqu'un lui promette quoi que ce soit.  Il va devoir se présenter au camp du Canadien et être en mesure de gagner un poste. »

McCarron aura en effet fort à faire pour se dénicher une place parmi les réguliers, et dans une formation qui mise déjà sur plusieurs joueurs de soutien.

Au poste de quatrième centre, par exemple, on peut déjà prévoir une compétition entre Matthew Peca et Jacob de la Rose. Sans compter le jeune Jesperi Kotkaniemi, qui voudra brouiller les cartes.

En trois saisons dans l'organisation du Canadien, McCarron n'a toujours pas été capable d'obtenir une place régulière avec l'équipe, devant se contenter de disputer chaque année plus de matchs dans la Ligue américaine que dans la Ligue nationale. Sa courbe de progression n'a d'ailleurs pas été celle qu'espérait la direction du club au fil du temps.

Ainsi, après avoir pris part à 31 matchs avec l'équipe montréalaise en 2016-2017, McCarron a dû se contenter de 18 matchs lors d'une saison 2017-2018, où les mauvaises performances du club et les blessures ont pourtant poussé la direction à donner aux plus jeunes des occasions de se faire remarquer.

«Pas trop inquiet»

En entrevue avec La Presse au mois d'avril, le joueur américain avait affirmé qu'il estimait être un joueur du calibre de la LNH.

«Je crois à 100% être un joueur de la LNH, avait-il laissé savoir au moment de conclure la saison avec le Rocket de Laval. Je le croyais aussi il y a un an. Je pensais que j'allais être un joueur de la LNH cette saison [en 2017-2018].

«Oui, j'ai connu un camp difficile [en septembre 2017], et je sais que je vais devoir connaître un meilleur camp la prochaine fois. Je ne suis pas trop inquiet parce que j'estime avoir ma place dans cette ligue.»

En 18 matchs avec le Canadien la saison dernière, McCarron n'a pas été en mesure de marquer de but, devant se contenter d'une seule aide lors du calendrier. En 69 parties dans la LNH, il a obtenu 2 buts et 6 aides pour un total de 8 points.