Hockey Québec a envoyé hier un courriel aux entraîneurs et associations de hockey mineur pour dénoncer la pratique des entraînements punitifs.

Gabriel Béland LA PRESSE

L'avis survient quelques jours après qu'un entraîneur de Laval a fait courir des enfants de 9 et 10 ans vêtus de leur équipement après une défaite.

«Hockey Québec tient à vous rappeler que cette pratique ne peut être tolérée, et ce pour aucune considération qu'importe le niveau», peut-on lire dans le courriel de la fédération.

Celle-ci invite les entraîneurs à utiliser d'autres moyens pour tirer le meilleur de leurs joueurs. Hockey Québec suggère de «fixer des objectifs sur des éléments spécifiques» comme le nombre de passes réussies, la quantité de tirs au but ou les chances de marquer obtenues.

La fédération suggère aussi aux entraîneurs de «souligner toutes les actions positives de [leurs] joueurs». «Nous vous rappelons également que vous devez tous être des modèles positifs pour nos jeunes joueurs, et ce afin que l'expérience en soit l'une des plus positives», peut-on lire dans la communication obtenue par La Presse.