Source ID:; App Source:

Nikita Scherbak fait bonne impression à ses débuts

Nikita Scherbak a fait sa rentrée au camp... (Archives La Presse)

Agrandir

Nikita Scherbak a fait sa rentrée au camp des recrues du Canadien, mardi, après avoir raté les trois premiers matchs en raison d'une grippe.

Archives La Presse

Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

Le premier choix du Canadien au dernier repêchage de la LNH, Nikita Scherbak, a fait bonne impression à son premier match du camp des recrues du Canadien, mardi, au complexe sportif Bell de Brossard.

Scherbak, un attaquant de 19 ans qui a porté l'uniforme des Blades de Saskatoon dans la Ligue de l'Ouest (WHL) l'an dernier, a raté les trois premiers matchs du camp en raison d'une grippe. Il a effectué de belles accélérations, en plus d'afficher une bonne vision de jeu et un maniement de la rondelle assez impressionnant pendant le match. Sauf qu'il semble manquer un peu de maturité physique.

Interrogé après la rencontre qui s'est terminée 5-0 en faveur de son club, les Blancs, le Russe semblait néanmoins fort confiant de participer à son premier camp officiel du Tricolore.

«C'est mon rêve, vous savez. (...) Je suis excité d'être ici au camp des recrues, a dit Scherbak. J'étais en train de me préparer pour le camp du Canadien à Saskatoon lorsque j'ai ressenti les premiers symptômes de la grippe. Ç'a duré trois jours, mais là je suis heureux d'être ici.»

L'ailier droit de six pieds, un pouce et 175 livres a reconnu que les derniers jours avaient été frustrants. Il a toutefois indiqué qu'il avait traversé tout un processus - il était limité au vélo stationnaire - pour parvenir à ses fins et participer au dernier match du camp des recrues.

«Je ne pouvais rien faire, sauf marcher aux alentours. Je ne me sentais vraiment pas bien. C'était frustrant, a-t-il mentionné. Lorsque j'ai sauté sur la patinoire aujourd'hui, j'avais le nez bouché et un léger mal de gorge, ce qui fait que j'avais vraiment de la difficulté à respirer après les 20 premières secondes d'une présence. Mais ça allait mieux au fur et à mesure que le match avançait.»

Avec le franc-parler typique des joueurs recrues qui ne sont pas habitués à l'attention médiatique montréalaise, Scherbak a montré une facette de sa personnalité en y allant d'une pointe d'humour étrangement similaire à celui d'Andrei Markov. Scherbak a fait rire la galerie lorsqu'on lui a demandé quels étaient ses objectifs pour le «gros» camp et qu'il a rétorqué, impassible, «montrer comment je peux jouer».

Une vingtaine de joueurs, parmi les 44 qui ont été invités au camp, devraient accéder au camp officiel du Canadien. Les décisions de la direction devraient être annoncées en fin d'après-midi mardi ou en matinée mercredi.

La grande rentrée pour le Canadien aura lieu jeudi, avec les examens médicaux et les évaluations physiques. Les premiers coups de patins seront donnés dès vendredi, à Brossard.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Camp des recrues: mode d'emploi

    Hockey

    Camp des recrues: mode d'emploi

    Pendant que les vétérans du Canadien jouaient au golf, hier, par un lundi frisquet de septembre, les espoirs de l'organisation avaient une dernière... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer