Le retour au jeu de Daniel Brière pourra-t-il permettre à l'attaque du Canadien de retrouver son rythme, ce soir à Nashville?

Publié le 21 déc. 2013
Richard Labbé LA PRESSE

La question est sans doute un peu drôle, puisque Brière n'a pas un seul point à ses sept derniers matchs. Mais le Canadien a besoin d'une étincelle en attaque, et peut-être que c'est le joueur québécois, laissé de côté jeudi soir à St.Louis, qui pourra lui donner.Le Canadien n'a marqué que six buts en temps règlementaire à ses six derniers matchs. Pas besoin d'être un génie en mathématiques pour comprendre que ça ne fait pas une grosse moyenne.

«Il faut retrouver cette confiance, a fait savoir le défenseur PK Subban. Il faut surtout s'assurer de connaître un bon départ. Après un match comme celui de jeudi, on a des choses à prouver.»

Le retour de Brière dans la formation, ce soir à Nashville, signifie que c'est l'attaquant Ryan White qui devra sauter son tour cette fois-ci.

L'entraîneur Michel Therrien a déjà confirmé le retour de Francis Bouillon au sein de la formation parmi les défenseurs. Douglas Murray y sera lui aussi. Un autre défenseur sera donc mis de côté, et  

Therrien fera connaître son choix seulement quelques heures avant le début du match.

Le Canadien affronte ce soir un club qui a lui aussi des ennuis ces jours-ci. Les Predators n'ont que trois victoires à leurs 10 derniers matchs, et ils viennent de subir deux défaites consécutives.

Pire encore, Pekka Rinne, leur gardien numéro un, a subi une grave blessure à la hanche en octobre, et n'a pas pris part à un seul match depuis le 22 octobre. On ignore toujours la date de son retour au jeu.

Sans Rinne, les Predators se tournent ces jours-ci vers Marek Mazanec et Carter Hutton, qui se partagent le boulot devant le filet.

C'est Mazanec, recrue de 22 ans, qui sera devant le filet des Predators ce soir. Il fera face à Carey Price.