Plus de cinq ans après, La Presse a demandé à cinq recruteurs de refaire leur liste du repêchage de 2007 en fonction de ce qu'ils savent aujourd'hui. Résultat? Le Canadien a su faire taire ses détracteurs de l'époque.

Publié le 10 déc. 2013
Mathias Brunet LA PRESSE

Le repêchage de juin 2007 fut sans doute l'un des plus contestés de l'histoire récente du Canadien.

Cette année-là, les fans montréalais et plusieurs membres des médias rêvaient à une future vedette locale. Parmi les joueurs disponibles se trouvaient un certain Angelo Esposito, des Remparts de Québec, mais aussi deux autres joueurs de la Ligue de hockey junior majeure du Québec, David Perron et Keven Veilleux.

Quelle ne fut pas la stupéfaction des partisans du Tricolore et des journalistes lorsque Trevor Timmins a osé repêcher au 12e rang un jeune défenseur américain provenant d'une école secondaire du Minnesota, Ryan McDonagh.

Esposito a finalement été repêché au 20e rang par les Penguins de Pittsburgh, qui voyaient en lui un éventuel ailier pour Sidney Crosby. Mais Timmins a fait un autre pied de nez aux Québécois en repêchant Max Pacioretty au 22e rang à la place de Perron.

Même Subban, malgré son charisme en entrevue après avoir été choisi, n'a pas fait l'unanimité puisque Veilleux était encore disponible.

Presque cinq ans plus tard, nous avons demandé à cinq recruteurs de refaire leur liste en fonction de ce qu'ils savent aujourd'hui sur les joueurs en question.

À partir de ces cinq listes, nous avons accordé dix points pour un vote de première place, neuf points pour une deuxième place, huit pour une troisième et ainsi de suite, jusqu'à un point pour un vote de dixième place. Résultat?

P.K. Subban, Max Pacioretty et Ryan McDonagh auraient été parmi les six premiers choix si le repêchage était à refaire.

Patrick Kane est encore une fois le premier choix. P.K. Subban le suit de près au deuxième rang avec deux votes de première place, un vote de deuxième, un de troisième et un de quatrième.

Jamie Benn, des Stars de Dallas, fait un bond prodigieux du 129e à la quatrième place. David Perron se déniche une place dans le top dix en passant du 26e au 8e rang.

Des choix de première ronde comme Thomas Hickey (4e), Zach Hamill (8e) et Angelo Esposito (20e) sont exclus de la première ronde.

Lars Eller, repêché 13e par les Blues de St.Louis, se faufile au 15e rang.

Le recruteur en chef des Blues de St.Louis à l'époque, Jarmo Kekalainen, détenait trois choix de première ronde. Il a repêché Eller au 13e rang, Ian Cole au 18e et David Perron au 26e. Les trois sont des réguliers dans la LNH.

«Il y a beaucoup de recruteurs qui aimeraient revoir leurs listes cinq ans plus tard, comme quoi le repêchage est une science inexacte, confie Kekalainen. Jamie Benn jouait dans une ligue Tiers-2 en Colombie-Britannique. Je ne me souviens même pas de l'avoir vu jouer...»

Kekalainen, aujourd'hui DG des Blue Jackets de Columbus, détenait le 9e choix. «On a tenté très fort d'améliorer notre position en offrant un autre choix de première ronde, mais les autres clubs tenaient mordicus à rester en place. Finalement, nous avons échangé notre choix pour obtenir un choix de deuxième ronde et avons descendu de quelques rangs car nous savions que Lars Eller, un joueur que nous convoitions un peu plus tard, serait disponible au 13e rang. Quand je l'avais vu jouer en finale de la Ligue junior de Suède, nous étions très peu de dépisteurs. C'est un signe que ne ment pas.»

Les Blues ont ensuite opté pour Cole, un défenseur qui est un régulier au sein de l'équipe aujourd'hui. Et Angelo Esposito continuait à ronger son frein.

«Esposito n'était pas du tout dans notre ligne de mire, raconte Kekalainen. David Perron était mieux classé que Cole, mais nous savions qu'il serait encore disponible au 26e rang parce qu'il avait été ignoré au repêchage l'année précédente. C'est un risque que nous étions prêts à prendre.»

Et Subban? Kekalainen éclate d'un rire sonore au bout du fil.

«Voilà un autre cas... Ne vous ai-je pas dit qu'il y a beaucoup de listes que j'aimerais revoir cinq ans plus tard?»

Le Canadien a préféré ne pas commenter ce reportage. Par humilité, sans doute...

Photo André Pichette, La Presse

Le Canadien a repêché Max Pacioretty (à droite) au 22e rang en 2007, et P.K. Subban au 43e échelon.

Méthodologie: Nous avons demandé à cinq recruteurs de refaire leur liste en fonction de ce qu'ils savent aujourd'hui sur les joueurs en question. À partir de ces cinq listes, nous avons accordé dix points pour un vote de première place, neuf points pour une deuxième place, huit pour une troisième et ainsi de suite, jusqu'à un point pour un vote de dixième place.

Cinq trouvailles à partir de la troisième ronde

Jamie Benn: L'un des plus gros vols du repêchage, choisi en 5e ronde, 129e au total, devenu le capitaine des Stars de Dallas et leur pilier à l'attaque.

Carl Hagelin: Repêché en 6e ronde, 130e au total, 73 points en 130 matchs en carrière, un élément important de l'attaque des Rangers.

Nick Bonino: Choix de 6e ronde, 173e au total par San Jose, depuis passé à Anaheim, 19 points en 29 matchs cette saison, vient de signer une prolongation de contrat de trois ans.

Alex Killorn: Le jeune homme jouait pour une école secondaire lorsque Tampa l'a repêché. Après des études à Harvard, il a fait le saut dans la Ligue américaine, puis la LNH, où il a réussi à obtenir un poste de régulier. Il compte 16 points en 26 matchs cette saison.

Carl Gunnarson: L'un des derniers joueurs repêchés, 194e au total, il est devenu un régulier à la défense des Maple Leafs de Toronto depuis 2009.

Photo Tim Sharp, Reuters

Jamie Benn