L'aventure de Guy Boucher avec le Lightning de Tampa Bay aura duré un peu moins de trois ans.

Mathias Brunet LA PRESSE

Avec un dossier de 13-17-1 et le 14e rang dans l'Association de l'Est, le directeur général Steve Yzerman a choisi de sacrifier son entraîneur dimanche matin. Tampa est à cinq points d'une place en séries éliminatoires, mais doit devancer cinq équipes pour se qualifier.

«Guy s'est dévoué corps et âme pour cette équipe ces trois dernières années, et j'ai apprécié son travail, mais je n'aimais pas la direction que prenait notre club et je crois qu'un changement s'imposait pour le bien de notre organisation», a expliqué Yzerman aux journalistes.

«Ce n'est pas un geste de désespoir pour tenter de sauver notre saison, a-t-il ajouté. C'est une décision prise pour l'avenir non seulement à court terme, mais aussi à long terme de l'organisation. La façon dont on jouait et l'attitude de nos joueurs sur la patinoire m'ont incité à prendre une décision immédiate.»

Boucher n'a pu être joint dimanche, pas plus que le capitaine de l'équipe, Vincent Lecavalier, actuellement blessé.

Du succès, rapidement

L'ancien entraîneur des Voltigeurs de Drummondville et des Bulldogs de Hamilton a connu du succès à sa première année dans la LNH, menant le Lightning à un seul match d'une participation à la finale de la Coupe Stanley, après une saison gagnante de 46-25-11. Les Bruins de Boston ont accédé à la finale grâce à une victoire de 1-0 dans le septième match.

Mais l'an dernier, Dwayne Roloson a montré le poids de ses 42 ans et il n'a pu répéter ses exploits. Son auxiliaire, Mike Smith, a été libéré et a relancé sa carrière avec les Coyotes de Phoenix, allant même jusqu'à terminer dans le top cinq de la LNH au chapitre des victoires, de la moyenne et du taux d'arrêts.

Cette année, Yzerman a fait confiance à Anders Lindback et il a solidifié la défensive avec l'acquisition de Sami Salo et Matt Carle, mais Lindback a connu des ennuis, tout comme la défense du Lightning.

Que Lindy Ruff ou un autre soit appelé à prendre la relève de Boucher, les regards se tourneront désormais vers Yzerman. Le Lightning se débrouille actuellement avec un gardien de la Ligue américaine, Cédrick Desjardins, qui était d'ailleurs samedi l'un des neuf joueurs en uniforme chez le Lightning qui jouaient dans les mineures l'an dernier.

Le Lightning ne devrait pas tarder à faire connaître le nom du successeur de Boucher.

«Je ne laisserai pas traîner les choses, a dit Yzerman. J'ai un plan et j'entends le mettre à exécution le plus vite possible. D'ici là, Dan [Lacroix] et Martin [Raymond] seront derrière le banc.»

Vincent Lecavalier, Benoit Pouliot et Ryan Malone, tout comme le défenseur Matthias Ohlund, sont actuellement sur la liste des blessés.

Steven Stamkos et Martin St-Louis connaissent une autre bonne saison offensive, avec respectivement 40 et 39 points, mais il y a peu de profondeur après eux. Outre Stamkos, le club n'a aucun marqueur d'au moins neuf buts.

L'équipe se classe tout de même 11e en infériorité numérique et 16e en supériorité numérique.

Steven Stamkos et la plupart de ses coéquipiers ont tenu le discours d'usage avant leur match en soirée contre Winnipeg.

«Les changements ont été apportés, et il faut respecter la décision de notre directeur général, a dit Stamkos. Comme joueur, il faut savoir répondre à ce type de décision et ça commence contre Winnipeg. Il faut gagner le match. On ne souhaite jamais voir quelqu'un perdre son job, surtout quelqu'un qui est avec nous depuis longtemps et qui a travaillé très fort. C'est l'entraîneur le plus travaillant que j'ai eu. Il nous préparait bien, mais dans cette ligue, il faut des résultats.»

> Réagissez sur le blogue de Mathias Brunet