Aussi impressionnant qu'il l'a été à ses sept premiers matchs dans la LNH, Ryan Nugent-Hopkins n'a pas eu de directives des Oilers de s'installer à l'aise pour le reste de la saison.

Robin Brownlee LA PRESSE CANADIENNE

Nugent-Hopkins domine les recrues avec cinq buts et sept points mais le centre de 18 ans, choisi premier au total cette année, n'a pas encore d'adresse permanente.

À deux matchs du plateau de neuf rencontres, à partir duquel il serait considéré comme ayant passé la saison complète avec les Oilers, les amateurs sont convaincus que Nugent-Hopkins devrait rester dans le portrait.

Mais la haute direction n'a pas encore pris de décision, et Nugent-Hopkins ne sait pas si son futur rapproché sera à Edmonton ou à Red Deer, avec les Rebels de la Ligue de l'Ouest.

«Ils ne m'ont rien dit encore, a dit Nugent-Hopkins après l'entraînement des siens, lundi. J'attends. Je vais me présenter mardi et jouer comme je l'ai fait jusqu'ici, et nous verrons pour la suite.»

Si l'entraîneur Tom Renney et la haute direction des Oilers ont déjà établi leurs plans pour le meilleur pointeur de l'équipe, à l'approche du match de mardi contre les Canucks, ils n'ont rien dit publiquement.

«Je ne pense pas que comme organisation nous avons vraiment établi de date limite, a dit Renney au sujet d'une décision concernant le jeune joueur. À chaque jour nous parlons de tous les joueurs et il fait partie de ceux dont on parle beaucoup, c'est sûr.»

«Ça va bien pour lui mais au bout du compte, comme je l'ai dit souvent, nous allons considérer les choses dans leur ensemble. Il y a plusieurs joueurs qu'il nous faut regarder et déterminer s'ils seront dans la formation ou pas.»

Renney a fait jaser dans les chaumières quand il a réduit le temps de glace de Nugent-Hopkins et de ses compagnons de trio Taylor Hall et Jordan Eberle, jeudi, en fin de match dans la défaite de 2-1 contre le Minnesota. Samedi, il a piqué encore plus les fervents en laissant croire que Nugent-Hopkins pourrait être laissé de côté pour un match ou un autre.

«Vous ne connaissez pas toute la valeur d'un gars à moins d'en être privé, a mentionné Renney. J'ai été déçu que ça prenne tant d'ampleur et que les gens en viennent à leurs propres conclusions. Je n'ai jamais dit qu'il ne jouerait pas lors du prochain match.»

Face aux Rangers samedi soir, Nugent-Hopkins a stoppé une disette de deux matches en récoltant un point et une passe, aidant les Oilers à l'emporter 2-0.

«Il est le genre qui peut fournir un point à chaque match, a dit Hall. Il a déjà cinq buts. C'est dur de dire qu'il n'est pas du calibre de la Ligue nationale. On l'a amené ici pour qu'il contribue à l'attaque et c'est ce qu'il a fait, très bien même.»