Phil Kessel transporte littéralement les Maple Leafs de Toronto sur son dos.

Chris Johnston LA PRESSE CANADIENNE

L'attaquant est en feu et il a récolté un but et deux aides, mercredi, alors que les Maple Leafs ont effacé un retard de deux buts en troisième période pour vaincre les Jets de Winnipeg 4-3 en fusillade.

> Le sommaire du match

Kessel a augmenté son avance au sommet des classements des buteurs et des pointeurs de la LNH, alors que les Leafs semblaient se diriger vers une première défaite en temps réglementaire cette saison jusqu'à ce qu'ils explosent en troisième. Kessel a inscrit sept buts et 12 points en cinq rencontres depuis le début de la campagne.

«On verra avec le temps s'il (Kessel) sera capable de devenir plus constant, a noté l'entraîneur-chef des Maple Leafs Ron Wilson. Il n'y a pas de défaillance dans son jeu présentement. Il revient appuyer les défenseurs, il applique de la pression, il prend de bonnes décisions avec la rondelle et il gère bien les choses.

«Il veut constamment avoir la rondelle, il la demande et il la reçoit. C'est ce qui compte.»

La seule chose que Kessel n'a pas faite, c'est marquer lors de la fusillade. Ses coéquipiers Joffrey Lupul et Matt Frattin ont toutefois déjoué Ondrej Pavelec lors du bris d'égalité.

Lupul a aussi fait bouger les cordages à deux reprises en temps réglementaire pour Toronto (4-0-1), qui amorcera son premier voyage de la saison jeudi à Boston contre les Bruins.

Mark Scheifele, avec son premier dans la LNH, Tobias Enstrom et Alexander Burmistrov ont répliqué pour les Jets (1-3-1).

Scheifele, qui est originaire de Kitchener, en Ontario, a levé le poing alors que sa famille et ses amis présents criaient bien fort dans les estrades.

«C'était spécial d'obtenir mon premier but ici, devant plein de gens qui sont venus pour le match, a-t-il admis. Mais ç'aurait été mieux de gagner.»

L'équipe à domicile a offert un spectacle bien ordinaire lors des 40 premières minutes de jeu, effectuant seulement 12 tirs. Les Leafs étaient tellement désorganisés lors d'une supériorité numérique qu'ils ont été fortement hués.

«Nous n'avons pas bien joué pendant deux périodes, a déclaré Lupul. Nous avons travaillé plus fort en troisième et cela nous a permis de remonter la pente. Ce n'est pas de cette manière que tu veux gagner à chaque soir, mais c'est comme ça que nous avons dû le faire ce soir (mercredi).»

La tendance a rapidement changé en début de troisième période quand les favoris locaux ont touché la cible à deux reprises en avantage numérique en l'espace de 27 secondes. Enstrom a dévié une passe de Lupul dans son propre filet à 7:28. Kessel a ensuite décoché un tir sur réception à la suite d'une belle passe du capitaine Dion Phaneuf. Kessel a donc créé l'égalité 3-3 à 7:55.

Il a sauté dans les bras de ses coéquipiers alors que les spectateurs réunis au Air Canada Centre se sont mis à célébrer.