La Ligue nationale de hockey (LNH) veut imposer une pénalité à un restaurateur qui a utilisé un logo du Canadien de Montréal pour donner un peu de couleur à l'affiche de son établissement.

Publié le 16 mai 2011
Nelson Wyatt LA PRESSE CANADIENNE

Fadl Issa pourrait écoper d'une amende salée de 89 000 $ pour avoir utilisé la marque de commerce de la Sainte-Flanelle dans l'un de ses restaurants moyen-orientaux «Basha».

L'image d'un boucher portant un couvre-chef turc et un chandail de l'équipe de hockey montréalaise apparaissait sur l'affiche d'un établissement situé près du Centre Bell. Le slogan «Go Habs Go» y figurait également.

Un avocat de la LNH n'a pas apprécié l'hommage. En décembre, il a transmis une lettre dans laquelle il prévenait M. Issa que l'affiche violait les droits d'auteur.

M. Issa a alors peint par-dessus le logo du CH afin d'éviter les soucis.

Mais l'affaire n'était pas encore close: un mois plus tard, Fadl Issa recevait une autre lettre lui indiquant, cette fois, que le slogan «Go Habs Go» était également une marque de commerce.

«Après avoir retiré le »Go Habs Go«, nous avons reçu une lettre nous demandant de payer 89 000 $ pour dommages-intérêts», a expliqué le restaurateur lors d'une entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne.

«L'idée (de cette affiche) m'a été proposée par mes enfants car nous sommes des partisans du Canadien. Ils m'ont dit de faire un peu de publicité pour l'équipe. C'est ce que nous avons fait, et malheureusement, cela nous a causé de graves problèmes.»

L'avocat de la LNH, François Larose, se trouvait à l'extérieur du pays, lundi, et ne pouvait être joint pour discuter de l'affaire.

Fadl Issa estime que Me Larose ne s'est pas montré très empathique envers lui alors qu'il tentait de plaider que le logo du Canadien et le «Go Habs Go!» pullulent dans les rues de Montréal.

«Il est hors de question que je paie les 89 000 $», a-t-il tranché.

Plusieurs personnes ont pris la défense du restaurateur sur les sites internet qui ont rapporté l'histoire.

«Go Lawyers Go!» («Allez, les avocats, allez!», a ironisé l'un d'entre eux, Don James Anderson, sur le site web de la CBC.

Un autre s'est montré plus pragmatique en indiquant que les avocats devraient se promener dans les rues de Vancouver, où la ville vibre au rythme des Canucks, qui ont atteint la finale de l'Association de l'Ouest.

«Ils pourraient poursuivre un nombre assez important de personnes pour assurer la rentabilité des Thrashers (d'Atlanta)», a blagué Daryl Lamb en faisant référence aux graves problèmes financiers qui accablent cette équipe, que certains voient déjà prendre le chemin de Winnipeg.