(Pebble Beach) Nick Taylor a eu plus de difficultés avec le vent qu’avec Phil Mickelson. Le Canadien a finalement très bien géré les deux et a remporté le tournoi Pro-Am de Pebble Beach pour s’offrir sa deuxième victoire en carrière.

Doug Ferguson
Associated Press

Alors que plusieurs dans l’assistance étaient désireux de voir Mickelson ajouter une sixième victoire record à Pebble Beach, Taylor, d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, a montré une grande force de caractère après s’être emparé d’une avance de cinq coups à mi-parcours, puis il l’a maintenue lorsque des rafales de 65 km/h ont soufflé dans la péninsule de Monterey.

Il a terminé sa journée avec une carte de 70, deux coups sous la normale, pour signer une victoire par quatre coups devant Kevin Streelman (68). Mickelson, qui a rétréci l’écart à deux coups avec quatre trous à jouer, a joué 74 et a terminé seul en troisième position. Il a gagné, a terminé deuxième à deux reprises et a terminé troisième à ses quatre derniers départs à Pebble Beach.

Taylor avait gagné à son quatrième départ en tant que recrue au circuit de la PGA au championnat Sanderson Farms au Mississippi en 2015. Il lui a fallu 146 autres départs avant de savourer sa prochaine victoire, et celle-là vaut le coup.

Elle lui offre pour la première fois la possibilité de disputer le Tournoi des Maîtres, ainsi que le championnat de la PGA à Harding Park en mai. À sa sixième année au circuit, Taylor n’a disputé que deux tournois majeurs comme professionnel.

« C’est incroyable, a confié Taylor. Je croyais que je pouvais le faire parce que je l’avais déjà fait. Mais le faire de cette façon, jouer avec Phil, me donne beaucoup de confiance pour l’avenir. »

Taylor a commencé la ronde finale avec une avance d’un coup devant Mickelson, et ils étaient à égalité après le deuxième trou, une normale-5.

Sept trous plus tard, Taylor détenait une avance de cinq coups.