(Los Angeles) L’ancien champion de golf américain Doug Sanders, qui fut l’une des personnalités les plus flamboyantes du circuit PGA, est décédé dimanche de mort naturelle à l’âge de 86 ans à Houston (Texas), a annoncé la PGA.

Agence France-Presse

Au cours de sa longue carrière, Sanders a remporté 20 titres sur le circuit professionnel, dont l’Open du Canada en 1956. Et il a terminé deuxième dans quatre tournois majeurs, dont un Open de Grande-Bretagne 1970 resté légendaire chez les fans de golf.

PHOTO AP

Doug Sanders regarde Jack Nicklaus analyser un coup roulé à la Classique de Westchester. à Rye, dans l’État de New York. À droite, c’est Arnold Palmer qu’on voit s’éloignant.

Arrivé au vert final sur le parcours de St Andrews, Sanders n’avait qu’un roulé de trois pieds (0,9 mètre) à faire pour battre son compatriote Jack Nicklaus et remporter le titre. Mais il l’avait manqué. Un parcours en 18 trous organisé le lendemain pour départager les deux Américains avait abouti à la victoire de Nicklaus.

Doug Sanders regrettait un peu la célébrité de cet épisode. « J’ai manqué un roulé de 30 pouces sur le dernier vert qui m’aurait donné l’Omnium britannique 1970. Tout le monde ne veut parler que de ça », déclarait-il.

PHOTO AP

Frank Sinatra et Doug Sanders au Country Club de Bermuda Dunes, en Californie, durant la Classique du désert Bob Hope le 10 février 1973. Sanders était un des personnages les plus colorés du golf, avec son style de vie et ses goûts vestimentaires.

« J’ai gagné 20 fois sur le circuit PGA », disait-il, « mais c’est de ce roulé dont tout le monde se souvient. Qu’est-ce que je peux dire ? Moi aussi, je me souviens surtout de ça ! »

Outre ses nombreux titres, Doug Sanders était réputé dans le monde du golf pour ses tenues vestimentaires particulièrement élégantes, qui lui avaient valu le surnom de « Paon des fairways ». Le magazine Esquire l’avait classé aux États-Unis dans sa liste des « Dix sportifs les mieux habillés ».