(Aurora) La Canadienne Brooke Henderson se sent à l’aise d’endosser le rôle de championne en titre.

La Presse canadienne

Et elle a montré pourquoi lors d’une brillante performance, jeudi, en lever de rideau de l’Omnum canadien féminin.

L’Ontarienne a joué 66 (moins-6) en première ronde du tournoi du circuit de la LPGA présenté au club de golf Magna.

La golfeuse âgée de 21 ans, qui a effectué son départ parmi les premières en matinée, a réussi un oiselet sur le 18e vert pour s’emparer provisoirement des commandes du tournoi, avant que l’Américaine Annie Park ne complète la première ronde en 65 coups pour prendre les commandes.

Avec des coups impressionnants et puissants, Henderson a affiché la même forme qui l’avait mené au titre il y a un an, à Regina.

« C’est plaisant de pouvoir connaître une bonne première ronde, tout semblait en ma faveur, a reconnu Henderson. Avec un peu de chance, je vais pouvoir continuer de suivre mon plan de match, de réussir plusieurs oiselets et j’aimerais me retrouver au même rang dimanche. »

Park ne savait pas encore qu’elle était en train d’écrire une page d’histoire au club de golf Magna qu’elle espérait déjà obtenir un pointage de 64. Elle n’a pas semblé triste non plus d’avoir volé la vedette à Henderson.

« Brooke (Henderson) est une joueuse phénoménale et pas seulement ça, c’est une bonne personne. C’est une vraie perle. Je vois pourquoi les partisans l’aiment, a déclaré Park. J’étais concentré sur mon propre match et j’ai essayé de faire de mon mieux. »

La championne en titre a toutefois été rejointe par la Québécoise Anne-Catherine Tanguay, Jin Young Ko, Nicole Broch Larsen et Pajaree Anannarukarn pour former un groupe de cinq joueuses qui se retrouvent à égalité au second rang.

« J’ai regardé (la ronde d’Henderson) à la télévision ce matin et j’ai vu que Brooke se débrouillait bien, a raconté Tanguay, qui était un peu amochée jeudi en raison de ses allergies saisonnières.

“C’est bon d’avoir été capable de bien me débrouiller aujourd’hui. J’ai été très occupée cette semaine alors ma préparation était, je ne sais pas — je ne veux pas dire moins qu’idéale, mais je suis arrivée et j’avais de faibles attentes. »

Henderson a raconté qu’elle se sentait calme dès les premiers instants jeudi, alors qu’une douzaine de partisans l’attendait pour la voir frapper ses premières balles. Elle a bien entamé le parcours et a été solide au neuf d’aller, réussissant quatre oiselets.

« J’ai simplement tenté de garder les choses simples, a-t-elle reconnu. Lorsque je me suis présentée ici ce matin il faisait vraiment froid et c’était très venteux et je me suis dit :’Uh oh’. Mais tout au fond de moi, je me disais que ça ressemblait au dimanche l’an dernier, alors je me suis dit que ce n’était pas une si mauvaise chose finalement. »

Henderson était devenue la première Canadienne depuis 1973 à gagner l’Omnium canadien féminin l’an dernier, lorsqu’elle a soulevé le titre à Regina.

La joueuse de Smiths Falls a signé neuf victoires en carrière sur le circuit de la LPGA, un record pour un représentant de l’unifolié tant sur le circuit de la PGA que celui de la LPGA. Elle occupe le sixième rang des boursières de la LPGA cette saison.

ALENA Sharp, de Hamilton, en Ontario, s’est retrouvé à égalité au 82e rang après avoir complété la première ronde en 73 coups. La Québécoise Valérie Tanguay, de Saint-Hyacinthe, s’est quant à elle positionnée au 125e échelon.

Les choses ont été beaucoup plus difficiles pour trois des Québécoises inscrites à l’événement. Maude-Aimée Leblanc, de Sherbrooke, et Céleste Dao, de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, ont remis des cartes de 77 (plus-5), tandis que Brigitte Thibault, de Rosemère, s’est contentée d’un pointage de 78.

Quinze Canadiennes, et 96 des 100 premières boursières sur le circuit de la LPGA, font partie du peloton cette semaine à l’Omnium canadien féminin, doté d’une cagnotte globale de 2,25 millionsUS.