Dustin Johnson a éloigné ses plus proches adversaires et a remis une carte de 66 (moins-6) pour mettre la main sur le titre de l'Omnium canadien, dimanche.

LA PRESSE CANADIENNE

Faisant partie d'une quadruple égalité en tête du classement la veille, Johnson a coiffé ses adversaires en route vers la victoire après un délai de pluie de près de deux heures.

Le no 1 mondial avait terminé au second rang lors des éditions de 2013 et de 2016 du tournoi. Cette fois-ci, rien, ni même la pluie, n'a été en mesure de l'arrêter. Il a conclu son parcours avec un pointage cumulatif de moins-23.

«Ç'a été super toute la semaine, j'ai eu droit à beaucoup de support, plusieurs partisans me suivaient durant le parcours, a déclaré Johnson. Avec mes liens avec le Canada en raison de Paulina et son papa, Wayne Gretzky, ça m'a définitivement aidé. Beaucoup de supporteurs de Wayne m'ont encouragé.

Byeong Hun An (69) et Whee Kim (69) se sont hissés au deuxième rang du classement de ce tournoi doté d'une bourse totale de 6,2 millions $. Keegan Bradley a pour sa part disputé une ronde finale de 64 pour grimper au troisième échelon.

Hun An a évolué dans l'ombre de Johnson, alors que les deux joueurs ont disputé en même temps la ronde finalement.

«Je crois qu'ils sont tous venus me voir jouer, a-t-il dit à la blague. Malheureusement, je n'ai pas été de taille. Voir le meilleur joueur du circuit jouer, c'est assez excitant et il est très talentueux. J'ai tout de même essayé très fort de le rattraper.»

Mackenzie Hughes (68) de Dundas, Ont., a obtenu le meilleur résultat canadien. Le représentant de l'unifolié a s'est emparé de la huitième place, à moins-15.

«En ce moment, je dirais que je suis très déçu, parce qu'à la fin du parcours, il y a le 16e et le 18e qui sont des normales-5. Avec des amis, j'aurais probablement réussi à inscrire des oiselets, mais avec la pression, c'est plus difficile», a raconté Hughes.

Ryan Yip (70), Roger Sloan (68), Chris Crisologo (69), David Hearn (72), ont respectivement pointé au 22e, 37e, 45e et 61e échelon.

Ben Silverman (75) et Nick Taylor (77) ont tous les deux connu beaucoup d'ennuis lors de la ronde finale. Les deux Canadiens ont été relégués au 71e rang.

Pat Fletcher a été le dernier canadien à remporter l'Omnium canadien en 1954.

Johnson, qui a amorcé la ronde finale en compagnie de Kim, Hun An et Kevin Tway au premier rang, a réalisé sept oiselets et un boguey afin de se frayer un chemin en tête.

Un orage qui passait dans le secteur du club de golf Glen Abbey a interrompu la partie durant une heure 45 minutes.