• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Inbee Park pourrait rejoindre les légendes du golf féminin 
Source ID:387333; App Source:cedromItem

Inbee Park pourrait rejoindre les légendes du golf féminin

La Sud-Coréenne Inbee Park a gagné les deux... (Photo Adam Fenster, Reuters)

Agrandir

La Sud-Coréenne Inbee Park a gagné les deux premiers tournois majeurs en 2013, dont le Championnat de la LPGA au début du mois de juin.

Photo Adam Fenster, Reuters

Les golfeuses de la LPGA ont rarement l'occasion d'occuper l'avant-scène comme elles le feront cette semaine à l'occasion du 68e Omnium féminin des États-Unis, disputé au club Sebonack de Southampton, près de New York. Plus ancienne compétition majeure réservée aux femmes - le tournoi a été disputé pour la première fois en 1946 -, l'Omnium est l'épreuve phare de la saison pour les femmes.

«J'ai toujours considéré ce tournoi comme le plus important et le plus difficile du golf féminin, a expliqué cette semaine la Suédoise Annika Sorenstam, membre du Temple de la renommée du golf et trois fois championne de l'Omnium. Petite, en Suède, c'est le tournoi que je rêvais de gagner, et chacune de mes trois victoires occupe une place à part dans mon palmarès.

«L'Omnium est toujours disputé sur des parcours exigeants et teste tous les aspects du jeu, a ajouté Sorenstam en conférence de presse au club Sebonack. Une golfeuse ne doit avoir aucune faiblesse si elle veut gagner ce tournoi.»

La Sud-Coréenne Inbee Park, déjà cinq fois championne cette saison sur le circuit de la LPGA, semble justement en parfaite maîtrise de son jeu cette saison. La golfeuse de 24 ans a remporté les deux premiers tournois majeurs de la saison - le Championnat Kraft-Nabisco et le Championnat de la LPGA - et elle vient d'enlever deux victoires consécutives en prolongation.

«Je joue très bien cette saison et j'ai gagné plusieurs fois, mais la pression reste la même chaque fois en dernière ronde et encore plus en prolongation, a dit Park, dimanche dernier, après sa victoire en Arkansas. Je ne crois pas que ça change, peu importe combien de victoires on remporte. Mais cela devient aussi toujours plus excitant!»

Une victoire à Southampton permettrait à Park de rejoindre les légendes du golf Babe Zaharias, Mickey Wright et Pat Bradley, les seules à avoir enlevé trois tournois majeurs dans une saison. Zaharias reste la seule à avoir remporté tous les tournois majeurs d'une saison, en 1950, lorsqu'il n'y en avait que trois.

Cette saison, Park aura fort à faire pour répéter cet exploit, puisqu'un cinquième majeur a été ajouté à la liste, le Championnat Evian, en France. Elle aura par contre une chance de plus d'écrire l'histoire.

«La clé pour moi, à l'Omnium, sera de maîtriser mes émotions, a estimé la Sud-Coréenne. Après cette série de succès, je devrai retrouver mon calme et ma concentration. Le parcours est exigeant et cela m'aidera sûrement à me concentrer sur mon jeu et non sur les records ou sur l'histoire... Je préfère ne pas trop penser à ces choses, ce n'est pas pour ça que je joue au golf.»

Les joueuses asiatiques ont remporté neuf titres majeurs consécutifs depuis la victoire de l'Américaine Stacey Lewis au Kraft-Nabisco, en 2011. Park sait qu'elle devra se méfier particulièrement de sa compatriote et meilleure amie So Yeon Ryu, championne de l'Omnium des États-Unis en 2011, qu'elle a battue en prolongation dimanche.

«Inbee est la joueuse numéro un et cela est intimidant pour ses rivales, a expliqué Ryu. Je m'entraîne souvent avec elle et son jeu sur les verts est tellement bon, comme si elle était dans une classe à part. En compétition, quand son nom apparaît sur le tableau des meneuses, toutes les autres golfeuses deviennent plus nerveuses...»

Dur pour les Québécoises

Plusieurs Canadiennes seront de l'Omnium des États-Unis, dont la Québécoise Maude-Aimée LeBlanc, qui a dû passer par les qualifications. Sara-Maude Juneau n'a pu franchir cette étape, une autre dans le processus d'apprentissage du golf professionnel.

Les deux Québécoises sur le circuit de la LPGA sont venues bien près d'une excellente performance en Arkansas où elles étaient très bien placées avant la ronde finale. Des difficultés dimanche les ont repoussées loin au classement (66e place pour LeBlanc, 73e pour Juneau), mais on a l'impression qu'elles sont l'une et l'autre près d'un exploit.

***

CETTE SEMAINE

LPGA: Omnium féminin des États-Unis

Au club Sebonack de Southampton, État de New York

Bourse: environ 3,25 millions; 585 000$ à la championne

Championne en titre: Na Yeon Choi, Corée du Sud

Note: Ce troisième majeur féminin de la saison est l'un des tournois les plus lucratifs pour les golfeuses. Après une semaine de repos, la LPGA reprendra ses activités du 11 au 14 juillet à Waterloo, en Ontario, avec la Classique Manulife.

PGA: Tournoi AT&T National

Au Congressional Country Club de Bethesda, Maryland.

Bourse: 6,5 millions; 1,17 million au champion.

Champion en titre: Tiger Woods, États-Unis

Note: En l'absence de Tiger Woods toujours blessé, Adam Scott mène le peloton avec Brandt Snedeker, Jason Day, Nick Watney, Jim Furyk et Rickie Fowler.

EUROPÉEN: Ominium d'Irlande

Au club Carton House de Maynooth, Irlande.

Bourse: 2,63 millions; 437 895$ au champion.

Champion en titre: Jamie Donaldson, pays de Galles.

Notes: Les Irlandais du Nord Rory McIlroy, Darren Clarke et Graeme McDowell sont tous de la compétition, tout comme l'Irlandais Padraig Harrington.

CHAMPIONS: Championnat des joueurs seniors 

Au club Fox Chapel de Pittsburgh, Pennsylvanie.

Bourse: 2,7 millions; 405 000$ au champion

Champion en titre: Joe Daley, États-Unis

Note: Colin Montgomerie, qui a eu 50 ans dimanche, fait ses débuts sur le Circuit des Champions.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer