Malgré un climat peu favorable et un contexte économique difficile, les golfeurs professionnels québécois bénéficient chaque année d'un circuit de compétitions qui fait l'envie de leurs collègues des autres provinces et même des États-Unis.

Michel Marois LA PRESSE

«Moi, je travaille dans un club et je joue surtout pour mon plaisir. C'est tout un bonus de pouvoir se disputer ainsi des bourses intéressantes dans des tournois d'envergure», a expliqué, hier midi, Éric Laporte, professionnel au club Montcalm de Saint-Liguori, lors de la conférence de presse qui lançait la saison québécoise.

Laporte, qui a été sacré joueur de l'année au Canada en 2012, en raison surtout de sa victoire au Championnat canadien de la PGA, sera encore l'un des golfeurs à surveiller cette année. «Je ne suis pas un joueur dominant, mais je suis régulier et je sais que j'ai une bonne "game". Avec le nouveau système de points, je pense pouvoir être bien classé en fin de saison.»

L'introduction d'un classement aux points permettra effectivement d'établir une hiérarchie sur le circuit et de couronner le meilleur golfeur de l'année en fin de saison. Les points seront alloués en fonction des résultats dans les sept tournois les plus importants de la saison, à commencer par la Coupe Canada Sani-Marc, au club de Victoriaville, du 30 juillet au 4 août.

Ce tournoi, doté d'une bourse totale de 175 000 $, permet de faire renaître une belle tradition. Rappelons que le club de la région des Bois-Francs a été l'hôte de 11 Omniums du Québec, entre 1978 et 1991.

Onze nouveaux commanditaires

Le directeur général de l'Association des golfeurs professionnels (AGP), Jean Trudeau, était d'ailleurs heureux d'avoir pu obtenir un engagement de trois ans de la Ville de Victoriaville, partenaire majeur du tournoi. «La Coupe Canada, c'est notre événement phare, mais nous avons aussi réussi à mettre sur pied un circuit très complet, avec des compétitions d'envergure: le Circuit Molson Canadian 67, mais aussi des tournois destinés aux seniors ou aux adjoints», a expliqué M. Trudeau.

«Année après année, nous demeurons les leaders incontestés parmi les associations de golfeurs professionnels du Canada et nous le devons beaucoup à la confiance de nos partenaires financiers. Pas moins de 11 nouveaux commanditaires se sont joints à nous cette année!»

L'AGP peut aussi se vanter d'avoir établi des relations solides avec les associations nationales et internationales. Encore cette année, au moins un professionnel d'ici aura la chance de disputer le Championnat de Montréal avec les vedettes du Circuit des Champions. Et une entente prévoit déjà la présentation d'un événement du Circuit canadien de la PGA en 2014.

L'effet pervers de cette belle réussite est évidemment de garder la plupart de nos meilleurs joueurs ici, au Québec, alors qu'ils devraient s'exiler pour espérer progresser à l'international.

Éric Laporte voit toutefois les choses différemment. «À mon âge [35 ans], je ne me fais plus d'illusions. On n'a pas les moyens pour aller jouer sur le circuit de la PGA. Les terrains sont extrêmement difficiles, et ça prend une préparation et un entraînement très spécifiques.

«Par contre, quand je vois un joueur comme Jean Laforce - l'un de mes mentors - qui vient de se qualifier sur le circuit senior européen, je me dis que ces tournois-là sont plus à notre portée. Et j'ai la chance, grâce au circuit québécois, de pouvoir m'offrir un camp d'entraînement de 15 ans pour m'y préparer!»

_______________________________________

CETTE SEMAINE

> PGA: Classique Zurich de La Nouvelle-Orléans

Au club TPC Louisiana d'Avondale, en Louisiane

Bourse: 6,6 millions

Champion en titre: Jason Dufner

> Champions: Légendes du golf Liberty Mutual

Au club Savannah Harbor de Savannah, en Géorgie

Bourse: 2,7 millions

Champions en titre: Michael Allen et David Frost

> LPGA: North Texas Shootout

Au club Las Colinas d'Irving, au Texas

Bourse: 1,3 million

Championne en titre: première présentation

> Européen: Championnat Ballantine

Au club Blackstone d'Icheon, en Corée du Sud

Bourse: 2,2 millions d'euros

Champion en titre: Bernd Wiesberger