(Brest) Le Kazakh Alexandre Vinokourov doit quitter son poste de directeur de l’équipe Astana, dont il a été à l’origine de la création en 2006, à deux jours du départ du Tour de France à Brest.

Agence France-Presse

La formation kazakhe a confirmé par communiqué le départ de son poste de Vinokourov, qui sera absent du Tour 2021, sans évoquer une éviction du champion olympique 2012.  

Selon L’Équipe, qui a révélé l’affaire, les avocats de l’ancien coureur auraient déjà entrepris les démarches pour le réintégrer, arguant d’un dossier sans fondement.

La direction de l’équipe doit être assurée par l’Italien Giuseppe Martinelli et le Canadien Steve Bauer, de la même nationalité que la société Premier Tech devenue l’année passée copartenaire de la formation kazakhe.

« Au Tour de France, Steve travaillera aux côtés de Dmitry Fofonov et Stefano Zanini (directeurs sportifs) », a précisé Yana Seel, la directrice belge d’Astana.

« Alexandre fait toujours partie de l’équipe mais il ne sera pas responsable des opérations sportives de l’équipe pour le moment et passera à un autre rôle », a ajouté Astana.

Le pouvoir de Vinokourov avait été réduit ces derniers mois, d’autant plus que deux de ses proches, les directeurs sportifs Dimitri Sedun et Alexandr Shefer, ont été licenciés récemment.

Dans son histoire, la formation qui porte l’ancien nom de la capitale du Kazakhstan (devenue Nur-Sultan) a déjà connu des luttes pour le pouvoir. Mais Vinokourov, champion olympique 2012 et coureur emblématique du pays, est parvenu à chaque fois à reprendre les commandes.

Dans le Tour de France 2021, Astana aligne une équipe avec deux chefs de file, le Danois Jakob Fuglsang et le Kazakh Alexey Lutsenko. Un autre coureur kazakh (Gruzdev) est également présent.