Il ne restait plus que 50 mètres à franchir à la cinquième et dernière étape du Tour d’Andalousie lorsque le coéquipier de James Piccoli chez Israel Start-Up Nation, Daryl Impey, a chuté.

luc.turgeon@sportcom.qc.ca Sportcom

Le Sud-Africain bataillait pour une victoire au sprint, a dévié de sa trajectoire et est entré en collision avec l’Australien Robert Stannard (Bike Exchange) qui tentait un dépassement.

Tout juste devant, le Britannique Ethan Hayter (Ineos Grenadiers) a signé sa deuxième victoire de la semaine en remportant cette étape de 107 kilomètres.

« C’est vraiment triste qu’on termine la semaine avec la chute de Daryl », a mentionné James Piccoli, alors que son coéquipier s’est rendu à l’hôpital après sa chute pour passer un examen médical. « C’est tellement un bon gars pour le moral de l’équipe et on souhaite tous qu’il puisse récupérer rapidement. »

Une échappée de trois coureurs s’est vite détachée du peloton samedi et a su conserver son avance jusqu’à la dernière montée du jour, l’Alto de la Geoda, avec 10 kilomètres à parcourir. La formation Ineos Grenadiers a ensuite travaillé à l’avant du peloton pour placer Ethan Hayter. James Piccoli a quant à lui conclu en 22e place (+26 secondes).

Le Colombien Miguel Angel Lopez de l’équipe Movistar a été couronné vainqueur du 67e Tour d’Andalousie. Il a devancé le Néerlandais Antwan Tolhoek (Jumbo-Visma) par 20 secondes au classement général et l’Espagnol Julen Amezqueta (Caja Rural – Seguros RGA, +1 minute 10 secondes).

« Je suis satisfait de ma semaine, mais aussi un peu frustré », a confié Piccoli, qui pointe au huitième échelon du classement général (+2 minutes 24 secondes).

Le Montréalais a notamment été ralenti par une chute survenue tout juste devant lui lors de la première étape de mardi pour se classer 53e, puis a fait partie de l’échappée de la troisième étape où il a pris le troisième rang.

« J’ai eu un peu de malchance cette semaine, mais c’est sûr que je prends beaucoup de confiance parce que la forme est bonne », a ajouté celui qui se préparera maintenant en vue du Tour de Suisse qui aura lieu du 6 au 13 juin.

Egan Bernal accentue son avance

La 14e étape du Tour d’Italie a mis les coureurs au défi, samedi, avec un parcours de 205 kilomètres se terminant par l’imposante ascension du Monte Zoncolan.

L’Italien Lorenzo Fortunato de la formation Eolo-Kometa a été le premier à compléter cette montée de 13 kilomètres présentant des pointes à plus de 25 % d’inclinaison. Le Slovène Jan Tratnik (Bahrain-Victorious) a fini deuxième (+26 secondes), suivi de l’Italien Alessandro Covi (UAE-Team Emirates, +59 secondes).

Détenteur du maillot rose, le Colombien Egan Bernal (Ineos-Grenadiers) a été le quatrième coureur à atteindre le sommet, portant son avance à 1 minute 33 secondes au classement général. Le Britannique Simon Yates (BikeExchange) occupe maintenant la deuxième place, tandis qu’Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech) a perdu plus d’une minute sur Bernal et est dorénavant quatrième (+1 minute 57 secondes).

De son côté, Antoine Duchesne s’est classé 111e (+35 minutes 35 secondes) et est 144e au classement général provisoire.

Le 104e Giro reprendra dimanche avec une 15e étape de 147 kilomètres entre Grado et Gorizia.

Tour de Burgos

En Espagne, la coéquipière de Karol-Ann Canuel chez SD Worx, Anna Van der Breggen, s’est classée troisième de la troisième étape du Tour de Burgos. La Danoise Cecilie Uttrup Ludwig de la formation FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope a signé la première victoire de sa carrière en World Tour en ayant le dessus sur Katarzyna Niewiadoma (Canyon Sram Racing), Van Der Breggen et Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo) au sprint.

Canuel et Olivia Baril (Massi-Tactic) ont respectivement terminé 40e et 62e de cette course de 115 kilomètres.

La quatrième et dernière étape du Tour de Burgos sera présentée dimanche.